La mort de Pierre Berégovoy, un sujet prolifique

Clément Solym - 16.04.2008

Edition - Les maisons - Pierre - Bérégovoy - suicide


Que ce soit Un crime d'État, signé par Éric Raynaud, et publié aux éditions Jean-Paul Bertrand Alphee (pourtant en janvier dernier), celui de Dominique Labarrière, paru le 10 avril aux éditions de la table ronde, intitulé Bérégovoy, 15 ans après ou encore celui qui sort aujourd'hui Bérégovoy, le dernier secret, que publie Fayard et dont Jacques Follorou est l'auteur, reste que la mort de Pierre Bérégovoy reste un sujet brûlant.

Car la thèse du suicide, le 1er mai 1993, n'est manifestement plus si écartée. Archives, documents récemment apparus comme Bakchich le rapporte  tout porte à croire que cette histoire ne s'achèvera pas de si tôt.

Jacques Foolorou, dernier publié en date semble en effet plaider pour le suicide, voyant dans le parcours du premier ministre une descente aux enfers et les signes évidents d'une dépression. « Les affairistes qui "tenaient" Pierre Bérégovoy » étaient trop nombreux ou puissant, les tensions accumulées trop lourdes...


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.