Conflit entre la direction et la rédaction de La Nouvelle Quinzaine Littéraire

Antoine Oury - 07.10.2015

Edition - Société - La Nouvelle Quinzaine Littéraire - Maurice Nadeau - restructuration journal


La Quinzaine Littéraire, journal fondé par Maurice Nadeau et François Erval en 1966, était devenu La Nouvelle Quinzaine Littéraire en 2013, à la faveur d'une reprise par Patricia De Pas, actionnaire majoritaire du titre à travers sa SAS Éditions Nouvelles. Hier, le trio qui compose la direction éditoriale du titre a envoyé un communiqué à différentes rédactions, assurant que Patricia De Pas reprenait la main sur le titre, avec une rude restructuration. 

« La fin de la Quinzaine littéraire ? » annonce le communiqué de presse signé par la direction éditoriale du journal — Tiphaine Samoyault, Pierre Pachet, Jean Lacoste : « La gérante de la société de la NQL et directrice de la publication, Patricia De Pas, a, en quelques jours, annoncé une restructuration globale du journal et de ses orientations éditoriales », signale notamment le texte.

 

« Le principe de la Quinzaine, jusqu'à présent, était celui d'une césure entre l'équipe qui fait le journal et la structure gestionnaire, ainsi qu'une indépendance éditoriale farouche, principe moteur du journal », rappelle Hugo Pradelle, un des nombreux collaborateurs de la publication. Journaliste indépendant et représentant extérieur de la Quinzaine, il a été remercié « par mail », avec le motif avancé « d'une confiance qui n'était plus optimale, avec la crise du journal ».

 

Le communiqué prévient que la majorité des collaborateurs, presque tous bénévoles, « s’apprête à réagir collectivement » : Jean Lacoste, membre de la direction éditoriale, est également président de la SCLQL, Société des Contributeurs et des Lecteurs de la Quinzaine Littéraire, actionnaire minoritaire aux côtés d'une autre personne physique, soutien de la Quinzaine en janvier 2014.

 

Une mutation du journal

 

Crise il y a, ne dément pas Patricia De Pas, mais la directrice de la publication de La Nouvelle Quinzaine y voit une mutation : « J'envisage effectivement une restructuration du journal, pour le rationaliser dans son fonctionnement », explique-t-elle à ActuaLitté. « Ce que j'ai vu pendant ces deux années, c'est qu'il fallait faire évoluer l'éditorial », poursuit-elle, « notamment pour toucher un public étudiant qui ne lit plus la Quinzaine : il faut absolument que l’on s’oriente vers ce qui se joue à l’extérieur des livres, les conférences qui se déroulent dans les grands lieux de la vie intellectuelle, Normale Sup, le Collège de France, Sciences Po, c'est aussi le rôle de la Quinzaine de relayer tout cela, de s’ouvrir plus aux débats de société et aux "humanités numériques". »

 

Si elle reconnaît et apprécie la qualité des comptes-rendus d'ouvrages et de leurs rédacteurs, le contenu du journal ne doit pas s'en tenir à ces recensions, d'après Patricia De Pas. La situation économique de la Quinzaine a toujours été déficitaire, dès sa création, mais elle est devenue critique : le tirage atteint les 9000 exemplaires, avec seulement 2500 abonnés et en moyenne 1500 ventes en kiosques par numéro bimensuel. Des informations économiques qui restaient « opaques » pour les collaborateurs du journal, jusqu'aux décision de Patricia De Pas, assure Hugo Pradelle.

 

La directrice de la publication ne cache pas des relations délicates avec la direction éditoriale : « Le système de bénévolat qui préexistait [et qui concerne aussi la direction éditoriale, NdR] m’est d'abord apparue comme un atout, mais il conduit les bénévoles à fonctionner en vase clos. J'ai proposé à Pierre Pachet de prendre la direction, puis le nom d'une collaboratrice recrutée par Maurice Nadeau lui-même pour le poste de rédactrice en chef, sans succès », explique Patricia De Pas.

 

Un poste salarié de rédacteur en chef sera créé pour assurer la ligne éditoriale du journal, poste salarié qui s'ajoutera à celui du secrétaire de rédaction, inchangé. Enfin, le journal déménagera sous peu dans le Quartier latin, au sein de locaux attribués par la Mairie de Paris, ce qui permettra « de diviser le loyer par deux » par rapport à la rue Saint-Martin, fief de la Quinzaine depuis une décennie.

 

 


Pour approfondir

Editeur :
Genre :
Total pages :
Traducteur :
ISBN :

Nouvelle Quinzaine Litteraire (La) N°1120 du 16/01/2015

Renaud - Maris - Wolinski - Merabet - Cayat - Cabu - Tignous - Ourrad - Boisseau - Charb - Honore - Brinsolaro - L Oeuvre Vaut Toujours Plus Que Le Bien - Ou Le Mal - Qu On Dira D Elle - Maurice Nadeau

J'achète ce livre grand format à 22 €