La numérisation des Archives nationales est en marche

Clément Solym - 23.07.2009

Edition - Bibliothèques - modernisation - archives - nationales


Depuis 2004 les Archives nationales font l'objet d'un plan de modernisation. En effet, il y a de pls en plus de documents à conserver chaque année : c'est entre 4 à 6 kilomètres linaires qui sont traités par les Archives. Et les sites de l'hôtel Soubise à Paris et de Fontainebleau ne suffisent plus à les conserver.

Ainsi, le gouvernement a décidé d'allouer un budget de 244 millions d'euros à un plan de modernisation des archives. Sur cette somme 12 millions serviront à la construction d'un outil informatique pour stocker notre mémoire. Il n'est cependant pas question de se passer du papier, tous les documents seront donc conservés.

C'est pourquoi le reste du budget servira à la création d'un troisième site à Pierrefitte-sur-Seine. Il pourra contenir 320 kilomètres linéaires et devrait être inauguré entre la fin 2012 et le début 2013. C'est à ce moment que sera aussi lancé le système informatique.

Ce dernier sera appelé « salle des inventaires virtuelle » et sera développé par Logica. Il sera le seul outil de gestion pour les trois sites des Archives et sera ouvert au public qui pourra y trouver quelque 7 millions de documents numérisés. Il n'était évidemment pas question de numériser tout le fond des Archives nationales.

Isabelle Neuschwander, la directrice des Archives a expliqué au Figaro : « Nous donnons la priorité aux documents d'une grande fragilité, comme ceux écrits ou imprimés sur du papier pelure et notamment les documents datant de la dernière guerre dont les supports sont en très mauvais état. Nous privilégions aussi les documents très demandés par les généalogistes comme les dossiers de la Légion d'honneur ».