La période de Noël, cruciale pour le marché du livre jeunesse

Cécile Mazin - 02.12.2015

Edition - Economie - marché livre jeunesse - SLPJ livres enfants


Le marché du livre jeunesse connaît une forte croissance, poursuivant la tendance déjà constatée l’année passée, par l’institut GfK. Avec 561 millions € de chiffre d’affaires réalisés en 2013, l’analyse que l'on communique traditionnellement à l’ouverture du Salon du livre de Montreuil atteste une fois de plus de la dynamique de ce segment éditorial. 

 

L'école des loisirs, Loulou & Cie - Frankfurt Buchmesse 2015

(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)

 

 

Pour la période octobre 2014 - novembre 2015, la jeunesse a totalisé 625 millions € de CA, représentant 18 % de la valeur totale du marché. Sébastien Rouault, chef de groupe Livre chez GfK, pointe par exemple la réussite de « Nos Étoiles contraires de John Green (Nathan, 370 000 exemplaires vendus entre novembre 2013 et octobre 2014) et de plusieurs séries adaptées sur grand écran (Hunger Games, Divergente, L’Épreuve) ». 

 

De quoi permettre au secteur Jeunesse de maintenir sa stabilité en volume (-0.4 % par rapport à novembre 2013 — octobre 2014) et à progresser en chiffre d’affaires (+1.4 %).

 

L’Institut note que Lecture et Albums représentent 56 % du CA, avec, en outre, la réussite notable de #EnjoyMarie de Marie Lopez, publié aux éditions Anne Carrière et vendu à 175.000 exemplaires. Ce livre serait « issu de l’univers des réseaux sociaux », ce qui lui a conféré un certain succès. 

 

Du côté des séries, trois grands titres se sont distingués dans le top 20 des meilleures ventes :

 

  • L’Épreuve (Harlan Coben, traduit par Guillaume Fournier, chez Pocket Jeunesse), 
  • Divergente (Veronica Roth, traduit par Anne Delcourt, chez Nathan)
  • Les héros de l’Olympe (Rick Riordan, traduit par Mona de Pracontal, chez Albin Michel)

 

John Green, également chez Nathan, accumulerait 378.000 exemplaires vendus sur ses différents titres, Nos Étoiles contraires, La Face cachée de Margo et Qui es-tu Alaska ? (trad. Catherine Gibert pour chacun).

 

Côté Albums, la progression est de 1 %, avec, cependant, un recul de 2,3 % en volume. « Les licences et les personnages récurrents sont toujours plébiscités : 450.000 albums sous licence La Reine des Neiges se sont écoulés entre novembre 2014 et octobre 2015, et les séries Monsieur Madame (Hachette), T’Choupi (Thierry Courtin, chez Nathan) ou Le Loup (Orianne Lallemand et Éléonore Thuillier, chez Auzou) ont totalisé 3,6 millions d’exemplaires. »

 

Comme toujours, GfK souligne que le SLPJ coïncide avec une période particulièrement importante dans les ventes de livres jeunesse. « Le mois de décembre représente en effet 18 % du chiffre d’affaires de l’année pour la Lecture et 14 % du chiffre d’affaires des autres segments de la Jeunesse », indique GfK. 

 

Et le livre reste parmi les cadeaux favoris des Français. « 85 % des achats de livres pour la Jeunesse effectués entre octobre 2014 et septembre 2015 ont été faits pour une autre personne, contre 41 % pour l’ensemble du marché », signale le Panel Consommateurs GfK.