La petite Alice Liddell, inspiratrice des merveilles de Lewis Carroll

Julien Helmlinger - 27.05.2014

Edition - International - Lewis Carroll - Alice au pays des merveilles - Photographie


Le Britannique Charles Lutwidge Dodgson, plus connu sous le pseudo de Lewis Carroll, était non seulement un écrivain à la fibre parfois poétique, mais aussi diacre anglican, mathématicien ainsi que photographe. L'un de ses sujets de prédilection dans sa pratique de la photographie, était visiblement les jeunes filles, ce qui aura d'ailleurs conduit certains critiques à le soupçonner de pédophilie. Ce serait pour l'une de ses modèles, Alice Liddell, et ses soeurs, que l'auteur aurait initialement composé les Aventures d'Alice au pays des merveilles.

 

 

 

Lewis Carroll possédait son propre studio de développement de photos. Il a d'ailleurs pratiqué cette activité 24 années durant, à partir de 1856, sans en faire son véritable métier. Ainsi, sa production serait riche de milliers de clichés et sa réputation faite parmi les experts de l'époque victorienne. La photographie ci-dessus représente Alice Liddell en Reine de Mai, c'est de saison. La petite était la fille du doyen du Collège de Christ Church au sein duquel Carroll enseignait les maths.

 

Sur quelque 3000 photographies répertoriées aujourd'hui, environ la moitié représenterait des enfants, avec dans le lot une trentaine de clichés de nus qui peuvent paraître de mauvais goût aux suspicieux d'aujourd'hui. Si tout le monde n'a su se mettre d'accord pour dire que Carroll aurait pu être pédophile ou non, que la controverse subsiste, certains soulignent qu'à l'époque on aurait eu coutume de voir dans ce genre de photos d'enfants une représentation de l'innocence. 

 

Ce sujet d'étude aura d'ailleurs occupé d'autres photographes de l'époque comme notamment Marie Cowden Clarke et Julia Margaret Cameron, ayant également photographié Alice Liddell.

 

Wikimedia propose un échantillon regroupant 26 de ses réalisations photographiques. Celles-ci représentent toutes des fillettes, mais Lewis Carroll immortalisait aussi des poupées, des chiens, des statues, des peintures, des arbres, et sans dénigrer les squelettes...

 

Ci-dessous quelques autres clichés des soeurs Liddell :