La plateforme Librinova boucle une levée de fonds de 700 000 euros

Antoine Oury - 28.09.2017

Edition - Economie - Librinova autopublication - Librinova levée de fonds - Librinova


Ouverte au début de l'année 2014, la plateforme d'autopublication Librinova a fait son petit bonhomme de chemin, et séduit aujourd'hui, en plus des auteurs, des investisseurs. La société vient en effet de boucler une levée de fonds de 700.000 € qu'elle compte investir dans le développement de nouveaux outils destinés aux auteurs et aux éditeurs, qui sont eux-mêmes devenus les nouveaux clients de Librinova.

 
Capture d'écran vidéo Librinova
 


Librinova est devenu rentable cette année, se félicitent Laure Prételat et Charlotte Allibert, cofondatrices de Librinova, ce qui permettra d'investir et de développer « de nouveaux outils innovants pour les éditeurs et les auteurs ainsi qu’au recrutement de nouveaux clients ». Les 700.000 € ont été levés auprès d’investisseurs particuliers, de la banque CIC, de la Banque Publique d'Investissement et de « business-angels » basés en Espagne, au Royaume-Uni ou encore à Hong-Kong, ce qui conforte Librinova dans son idée de s'exporter...

 

Librinova a publié à ce jour plus de 1500 textes de particuliers : ces derniers souscrivent à un abonnement qui propose différents services de publication, comme l'attribution d'un EAN, la création de la couverture du livre ou encore la conversion de son livre en différents formats numériques ainsi que sa commercialisation dans les différentes librairies. Par ailleurs, au-delà de 1000 ventes du livre, Librinova prélève 10 %.

 

La société a développé d'autres services depuis sa création : elle propose ainsi de mettre en relation auteurs et éditeurs, de la même manière qu'un agent littéraire. Selon Librinova, une trentaine de contrats auraient été signés grâce à cette proposition.

 

Enfin, Librinova assure aussi une activité de développement de logiciels à destination des éditeurs. « Nous avons mis [à leur] service notre savoir-faire et notre capacité d’innovation pour leur proposer des outils technologiques uniques et pertinents, au plus près de leur cœur de métier et du nôtre : la gestion des manuscrits et le repérage de talents », explique Charlotte Allibert, cofondatrice de Librinova.

 

Ainsi, l’outil de gestion de manuscrits et la plateforme d’organisation de concours d’écriture de Librinova ont déjà été adoptés par des éditeurs, parmi lesquels Univers Poche, les éditions Plon, Leduc.s ou encore Rageot.