Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

La plus vieille librairie LGBT des États-Unis devrait rouvrir ses portes

Antoine Oury - 22.07.2014

Edition - Librairies - Giovanni's Room LGBT - librairie Philadelphie - fermeture repreneur


La librairie Giovanni's Room, nommée d'après le roman de James Baldwin, une des références de la littérature gay, avait fermé ses portes en mai dernier, faute d'un repreneur. Le propriétaire, Ed Hermance, s'était démené - en vain - pour trouver un successeur, et après 40 ans d'activisme et de lutte, la ville de Philadelphie perdait l'un de ses lieux les plus célèbres.

 

 

Giovanni's Room Bookstore

La librairie Giovanni's Room, à Philadelphie (JD Thomas, CC BY-SA 2.0)

 

 

 « Il n'est plus possible pour une boutique comme la nôtre d'être en compétition avec un acteur qui n'a pas besoin de faire de bénéfices, qui ne fait d'ailleurs pas de bénéfices », expliquait Ed Hermance, en pointant évidemment la concurrence d'Amazon. Finalement, pour la communauté gay, acheter des livres traitant de la culture LGBT s'avère peut-être plus simple avec la confidentialité en ligne, même au prix d'une convivialité et d'une cohésion moindre.

 

À ce titre, la librairie comptait uniquement sur des employés volontaires pour faire tourner la boutique : malgré cette économie de salaires, la trésorerie restait trop exsangue. Toutefois, Hermance avait bon espoir de réouverture : en mai, il annonçait être en discussion avec une grande organisation de défense des droits LGBT, même si leur décision risquait d'arriver trop tard pour éviter la fermeture.

 

Visiblement, la reprise est confirmée, et Hermance sera de nouveau de la partie pour cette Giovanni's Room nouvelle mouture. « Quelle que soit leur méthode de reprise, il faudra qu'elle soit différente. Si ce n'est pas différent, ils ne survivront pas », constatait toutefois l'ancien propriétaire en mai dernier. Si la méthode de gestion basée sur le volontariat sera toujours de mise, les nouveaux propriétaires vont profiter de la réouverture pour proposer des titres LGBT d'occasion.

 

A priori, le bail sera récupéré début août, et la réouverture interviendra au plus vite, dans les semaines qui suivront.