La Poetry Foundation entend ouvrir la poésie au jeune public

Julien Helmlinger - 22.05.2013

Edition - International - Poésie - McSweeney's - Poetry Foundation


Ce n'est pas un secret, la jeunesse de notre siècle semble, en sa grande majorité, détournée de la poésie. Ni la lyre d'Apollon ni l'ardeur de Dionysos n'y font. La Poetry Foundation ne baisse pas les bras pour autant, comme en témoigne la publication, chez son partenaire américain McSweeney's, de l'ouvrage Open the Door : How to Excite Young People About Poetry. Un livre, destiné avant tout aux enseignants, et qui cherche à comprendre comment les vers et la prose ont pu perdre de leur attrait dans le coeur du jeune public.

 

 

 

 

L'idée ayant impulsé le projet a consisté en une incitation des poètes contributeurs à s'inscrire dans un exercice pédagogique. Le tout donnant lieu à une conversation visant à redorer le blason de la poésie, par le biais de discussions à thèmes, de réflexions diverses et autres plans de leçons à destination du corps enseignant.

 

La démarche est un peu la même que celle énoncée par William Stafford, à qui un journaliste demandait comment il avait décidé se faire de la poésie : « Quand les autres gens ont-ils abandonné l'idée d'être un poète ? Vous savez, quand nous sommes enfants, nous faisons des choses, nous écrivons, et pour moi l'énigme n'est pas que certaines personnes écrivent encore, la réelle question est de savoir pourquoi les autres gens arrêtent ? »

 

La production du livre a été placée sous la houlette des éditeurs et poètes Dorothea Lasky, Dominic Luxford et Jesse Nathan, avec la contribution de plumes passionnées comme celles de Phillip Lopate, Eileen Myles, Jimmy Santiago Baca et Theodore Roethke. Elle s'accompagne d'un autre ouvrage, The Strangest of Theatres : Poets Writing Across Borders, édité par Jared Hawkley, Susan Rich et Brian Turner, davantage axé sur la manière dont la poésie fleurit de par le monde.

 

Via le L.A Times.