La police italienne perquisitionne la chambre d'hôtel de Gabriel Matzneff

Clément Solym - 27.02.2020

Edition - Justice - Gabriel Matzneff - Italie hotel chambre - perquisition écrivain police


On le savait réfugié en Italie, d’où il observait non sans dédain l’évolution de la situation en France. Gabriel Matzneff, au cœur d’une polémique sur ses écrits pédocriminels, résidait dans un hôtel dont Paris Match avait retrouvé la trace. Abrité dans le nord de l’Italie, il semble que la police ait également retrouvé l’endroit…


 

Selon l’AFP, l’hôtel où l’écrivain avait trouvé refuge se situe à proximité de la frontière française, à Bordighera — côté Ligurie, à quelques dizaines de kilomètres de Nice. En collaboration avec les autorités françaises, la police italienne a procédé à une perquisition de la chambre de l’auteur, ce 26 février.
 
Il est en effet soupçonné d’avoir conservé avec lui des archives qui seraient nécessaires à l’enquête ouverte pour « viols sur mineurs ». Le Parquet de Gênes qui a supervisé l’intervention travaillait ici avec les enquêteurs français de l’OCRVP. 


Bordighera
 

L’Office central de répression des violences aux personnes (OCRVP) a déjà procédé à une série de perquisitions mi-février, alors que l’on apprenait, en début de mois, l’existence d’un dossier monté par les Renseignements généraux. Ce dernier, ainsi que tous les renseignements collectés à ce jour, devrait permettre d’établir si d’autres victimes sont à déplorer.

Aucune information n'a été communiquée quant à l'objet de la perquisition ni les éléments découverts.


Commentaires
« Il semble que la police ait retrouvé la trace... »

De qui se moque-t-on ? Ce mec descend toujours en Ligurie, dans les hôtels de luxe (et sans doute toujours les mêmes).

Et toujours la même question : qui paie le luxueux hôtel de ce monsieur qui touche des subventions pour écrivains nécessiteux ?

Nos formidables journalistes qui en plusieurs semaines ont découvert ce que tout le monde savait, vont-ils nommer cette personne ? Où vont-ils encore le couvrir longtemps ?
Ceux qui travaillent sur le sujet vont certainement attendre d'avoir des preuves avant de lancer des accusations. Ici, on préfère. Ailleurs, je ne peux pas dire...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.