La popularité d'Amazon, à peine éraflée au cours des dernières semaines

Clément Solym - 09.06.2014

Edition - Société - Amazon réputation - Hachette Book Group - vente ligne internet


La réputation d'Amazon, dans le conflit commercial en cours avec le Hachette Book Group, reste solide. Le cybermarchand, qui mise toujours sa communication autour de sa relation privilégiée aux auteurs et plus encore aux clients, ne serait que finalement peu affecté par la situation présente. Pas faute de s'en prendre pourtant plein les dents. 

 

 


 

 

La dernière montée au créneau de l'auteur et présentateur Stephen Colbert, durant son talk-show n'aura pas égratigné la réputation d'Amazon. Classée l'année passée société la mieux perçue aux États-Unis, la firme ne souffre manifestement pas beaucoup de la mauvaise presse dont elle écope. 

 

Les données présentées par YouGov BrandIndex montrent que la société est toujours haut placée dans le coeur des consommateurs. La presse, pas toujours tendre, de ces dernières semaines de conflits n'aura qu'à peine éraflé - et ce, que ce soit aux États-Unis, en Allemagne, ou au Royaume-Uni.

 

Chose intéressante, parce qu'outre-Rhin, un conflit opposant les salariés aux dirigeants de la filiale s'éternise. Finalement, la cote de popularité qui n'était pas bien élevée dégringole un tout petit peu plus, sans que ce soit catastrophique. 

 

Dans leur différend, les deux sociétés campent sur deux positions tranchées : Amazon a décidé de maintenir des délais de livraison importants pour les livres, et de supprimer les remises sur les ouvrages. Tout cela, manifestement, parce que le groupe Hachette a décidé de ne pas céder à des demandes contractuelles de la part du revendeur.