La Poste édite un timbre en l'honneur de Frédéric Dard dit San-Antonio

Camille Cado - 20.05.2020

Edition - Société - timbre poste auteur - Frederic Dard dit San-Antonio - Frederic Dard timbre


La Poste a décidé de mettre à l’honneur Frédéric Dard à l’occasion du 20e anniversaire de sa disparition. L’écrivain français, principalement connu pour les aventures du commissaire San-Antonio, est né le 29 juin 1921, à Jallieu (Isère), à l’étage situé au-dessus d’un bureau de Poste, ce qui, selon ses dires, le prédestinait à une carrière dans les lettres…
 

Après Boris VianJacqueline de RomillyRené Guy Cadou ou encore Andrée Chedid, c’est au tour de Frédéric Dard d’avoir droit à son timbre. Sur une illustration d’Hélène Cayre et une mise en page de Valérie Besser, le timbre sera tiré à 700.000 exemplaires. Il sera mis en vente à partir du 15 juin prochain dans certains bureaux de poste. Il sera également possible de s’en procurer en avant-première les vendredi 12 et samedi 13 juin au Carré d’Encre.

Issu d’une famille modeste, Frédéric Dard manifeste très tôt un goût immodéré pour la lecture. Influencé par des auteurs comme Georges Simenon ou Louis-Ferdinand Céline, il publie son premier livre, La Peuchère, en 1940. Touche-à-tout littéraire, il se frotte, sous son nom ou sous d’improbables pseudonymes, à une multitude de genres : du roman populaire au conte pour enfants, en passant par l’écriture théâtrale ou les adaptations radiophoniques, sans oublier  les scénarios pour le petit et le grand écran.

Sa carrière va connaitre un tournant en 1949, date de publication de Réglez-lui son compte, premier titre d’une série de plus de 180 livres mettant en scène le commissaire San-Antonio. Cette saga deviendra un raz-de-marée littéraire, transcendant tous les lectorats. À raison de quatre titres par an, Frédéric Dard a créé un personnage-pseudonyme entré au panthéon des héros populaires.

Phénomène unique de la littérature française du XXe siècle, Frédéric Dard a publié près de 300 livres vendus à plus de 250 millions d’exemplaires et traduits en plus de trente-cinq langues. Tant par la diversité de sa production que par l’art unique avec lequel il a renouvelé la langue, pourfendeur de la bêtise humaine à tous les étages, il est sans conteste l’une des figures majeures du patrimoine littéraire.
   

Frédéric Dard est décédé le 6 juin 2000, à l’âge de 78 ans. Il repose depuis dans le cimetière de Saint-Chef (Isère), village où il a passé une partie de son enfance. Ce timbre, célébrant les vingt ans de sa disparition, précèdera également d’un an les évènements autour du centenaire de sa naissance.



Commentaires
Quiconque aime cet auteur génial, aux multiples talents, une sorte de Rabelais...et veut participer à la continuité -et au culte- de sa mémoire peut adhérer à l'association : "Les Amis de San-Antonio". Ils seront ainsi pleinement informés des rééditions, manifestations, colloques, séminaires...bref, Frédéric Dard n'est pas mort.Cf "le Dictionnaire amoureux de San-Antonio" chez Plon.
En tout cas, l'aiguillon de Dard darde encore sa pointe acérée :



https://www.prixsanantonio.universpoche.fr/concours/prix-san-antonio



1500 € pour 300 000 signes ? On se demande qui fait une affaire...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.