Gault & Millau, le guide gastronomique français fondé par les journalistes et chroniqueurs Henri Gault et Christian Millau en 1972 a été repris par Côme de Chérisey, qui occupait le poste de directeur général de l’entreprise depuis cinq ans. D’après ses propos, rapportés par l’AFP, l’opération a eu lieu fin juillet, après que l’ancien directeur général a racheté les parts de l’ancien actionnaire Pierre-Édouard Stérin. 

 

 

Il semblerait que le nouveau président de la société veuille redorer l’image de marque de Gault & Millau, qui fait pourtant déjà partie des maisons d’édition de guides gastronomiques les plus influentes du monde. Dans une déclaration à l’AFP, Côme de Chérisey a annoncé : « Je veux avec force un guide qui soit un guide de sélection qui valorise les chefs, et non pas un portail où tout le monde peut s’inscrire. » (via Food and Sens

 

Par ailleurs, il a précisé qu’il souhaite « s’appuyer sur des valeurs spécifiques », en ce qui concerne la découverte de nouveaux talents, et qu’il souhaite se renforcer à l’international. « Notre sport préféré est de dénicher des jeunes chefs qui cuisinent des produits provenant de chez eux. » (via Le Figaro)

 

La transaction, dont le montant est resté confidentiel, a été faite grâce au fonds d’investissement Extendam, une « société de gestion dédiée à l’investissement dans les actifs tangibles […] pour le compte de clients privés et institutionnels », spécialisée dans l’hôtellerie, comme précisé sur son site internet. Cinq particuliers « passionnés de gastronomie » ont également pris part à l’opération. 

 

Très influent dans le monde de la gastronomie, ce concurrent direct du Guide rouge Michelin peut même avoir un impact réel au niveau de la fréquentation d’un restaurant. Disponible dans 10 pays — dont l’Allemagne, l’Australie ou encore en Autriche —, et tiré à 40.000 exemplaires en France, l’ouvrage recense 5000 établissement sur 100.000. Aujourd’hui, l’entreprise réalise 10 millions € de chiffre d’affaires en France et à l’étranger.

 

En 2012 déjà, Côme de Chérisey déclarait à Atabula que la situation du guide en France était un véritable succès. « Si nous regardons les ventes en “sorties de caisses librairie”, nos ventes sont en augmentation de 19 % sur les six premières semaines par rapport à celles de l’année dernière. Dans un marché qui est en perte de vitesse, Gault & Millau crée l’exploit. Notre guide est le premier à être connecté. » Il avait ajouté : « Gault & Millau s’inscrit de nouveau dans une logique de modernité et d’innovation. Dans un marché en crise, il faut se renouveler, créer sans cesse pour l’emporter. »