medias

La présidence du Pérou n'intéresse plus Vargas Llosa

Clément Solym - 07.12.2010

Edition - Société - presidence - election - perou


Un pays fragile, une démocratie sur le point de s'effondrer... Les paroles du Nobel de littérature sont dures, mais son implication politique est forte. Pas au point cependant de briguer de nouveau le poste de président, comme ce fut le cas en 1990.

Car à l'époque, les conditions étaient différentes, nécessitaient une implication. Aujourd'hui, Vargas Llosa demeure un opposant radical à Alberto Fujimori, qui, au cours des 20 dernières années, a malmené le pays. « Nous avons pratiquement connu une guerre civile... nous avons vécu une hyperinflation... C'est à cause des circonstances d'alors que j'ai senti la nécessité de prendre part à la vie politique. Je ne renouvellerai certainement pas cette expérience. »

C'est dit : à l'heure où les candidatures en France pleuvent, Vargas Llosa décline l'invitation à prendre la responsabilité suprême du pays. Le chef de file d'une nouvelle littérature dans les années 60, qui avait perdu les élections contre Fujimori, désormais en prison pour violation des droits de l'Homme, ne rempilera pas.

Mais cela ne l'empêche pas de souhaiter le meilleur pour son pays : une réelle démocratie, s'appuyant sur ces dernières années d'une paix fébrile, et un respect, une primauté du droit. « Je suis totalement opposé à toutes les formes d'autoritarisme et de totalitarisme », revendique-t-il, cité par Reuters.

Un monde littéraire

Pour lui, ce qui prime, c'est la littérature : « Le point de départ pour tous de mes histoires sont des expériences personnelles, que j'ai conservées en mémoire et qui éveillent, dans mon imagination, l'envie de créer des histoires. »

Et conformément à ses paroles de la veille, lors de la remise du prix Nobel, il conserve une certaine humilité : « La raison pour laquelle j'ai mérité le prix Nobel reste un mystère total. Je me demande encore si cela est réel ou s'il s'agit d'un malentendu universel. » (notre actualitté)

Les élections présidentielle du Pérou doivent avoir lieu dans le premier semestre de 2011.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.