medias

La présidente de la Société des Journalistes de Livres Hebdo licenciée

Nicolas Gary - 22.07.2020

Edition - Economie - licenciement journalistes société - presse crise économique - journal licenciement journalistes


Depuis le début de l’année, la rédaction de Livres Hebdo a connu de sévères coupes : dès mars 2019, la direction avait entamé des économies. Cela avait débuté avec les correcteurs, avant les journalistes. Dans un communiqué, on apprend que Pauline Leduc, la présidente de la Société des Journalistes, vient d’être licenciée.


 

« Une décision inique », estime la société des journalistes de Livres Hebdo, doublée de motifs, pour justifier une telle sanction, « totalement ridicules, et seraient risibles s’ils n’avaient des conséquences bien réelles et bien sérieuses sur la vie et l’équilibre de notre consœur et camarade, jeune mère de famille récemment rentrée de son congé maternité ».

Déjà, sept journalistes avaient été licenciés pour motif économique avant que ce 10 juillet ne soit également remerciée la présidente de la SDJ. 

« Ne pouvant mettre son travail en cause, sa hiérarchie lui reproche son opposition au comptage des signes produits par les rédacteurs, et ses questions sur le plan de restructuration du magazine », poursuit la déclaration. Des mesures auxquels les journalistes se seraient unanimement opposés — par communiqué ou motions de défense. 

Le licenciement dissimulerait alors « des représailles » appuyées par « des prétextes inconsistants ». 
 

Présentée comme « soucieuse de recherche de solutions constructives », la présidente se serait efforcée d’entretenir le dialogue « avec une direction et une rédaction en chef dont les décisions erratiques inquiétaient tous les journalistes ». Toutefois, on lui reproche « une attitude de “défiance quasi systématique” nuisant “gravement” au bon fonctionnement » de la structure.

La SDJ condamne la décision, et assure qu’elle produira des témoignages devant la justice. 

photo : ActuaLitté, CC BY SA 2.0


Commentaires
A "Livres Hebdo" s'agit-il de "journalistes " ou de "rédacteurs" ? Reconnaissez que la lecture de ce bel ouvrage nous amène à penser qu'au service des éditeurs et de la pub ils restent liés. Cela leur sera imposé par leurs patrons et en aucun cas il s'agit de "journalisme" littéraire .Si un auteur auto-édité "paye", il va figurer dans les soi disant "sélections" de Livres Hebdo, cela est benoîtement proposé aux auteurs à "Edilivres" etc...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.