La présidente de PEN America prête à combattre la censure de l'ère Trump

Antoine Oury - 07.03.2018

Edition - International - Jennifer Egan - Jennifer Egan PEN America - PEN America présidente


Dans le monde entier, l'organisation PEN lutte pour la défense et la reconnaissance de la liberté d'expression des auteurs et autrices. La filiale américaine de l'organisation a nommé sa nouvelle présidente, la romancière Jennifer Egan, qui s'annonce particulièrement impatiente de commencer le travail dans le contexte de « la présidence de Trump »...

 
Jennifer Egan Occupy Wall Street 2011 Shankbone
Jennifer Egan en 2011 (David Shankbone, CC BY 2.0)


 

Membre du PEN America depuis les années 1990 et du conseil d'administration de l'organisation depuis 2013, Jennifer Egan a expliqué qu'elle s'était « toujours sentie privilégiée de pouvoir écrire dans un pays où les notions de censure, de suppression ou de punition pour avoir écrit quelque chose n'étaient rien d'autre que des concepts abstraits ».

 

Mais les temps ont changé, selon l'auteure : « Dans cette présidence Trump, la censure et la suppression d'informations n'ont jamais parues plus vivantes en Amérique, plus que la plupart d'entre nous ne le pensaient, à travers l'ostracisation, la diffamation ou le fait de tourner en ridicule le dissident qui s'exprime. PEN America a défendu pendant des décennies la liberté d'expression en critiquant les stratégies des régimes répressifs, et dispose désormais des outils nécessaires pour les combattre non seulement à l'étranger, mais aussi chez nous. »

 

Bien entendu, outre les fois où le président américain a critiqué les enquêtes de divers médias en les qualifiant de « fausses informations », la nouvelle présidente du PEN a en tête l'affaire Fire and Fury, du titre de cet ouvrage qui critiquait les premiers mois de Trump à la tête des États-Unis, en racontant ses erreurs ou ses caprices. Donald Trump avait tout simplement cherché à censurer le livre, signé par Michael Wolff, en assurant qu'il s'agissait de diffamation.

 

Donald Trump moqué par les éditeurs du monde entier

 

« Notre travail n'a jamais paru aussi indispensable, et je suis honorée de devenir la nouvelle présidente du PEN America », s'est réjouie Jennifer Egan, qui succède ainsi à Andrew Solomon, rappelle l'Associated Press.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.