La presse veut faire payer Google - et les moteurs de recherche

Clément Solym - 12.09.2012

Edition - Economie - éditeurs - presse - google


S'inspirant d'une loi qui devrait bientôt rentrer en application en Allemagne, différents éditeurs de presse se retrouvent derrière un projet de loi permettant de mettre à contribution les moteurs de recherche. En contrepartie de l'indexation de leurs articles, les journaux en ligne recevraient une rémunération.

 

Ce principe pourrait voir le jour grâce à la création d'un « droit voisin » qui viendrait soutenir la presse qui traverse aujourd'hui encore une passe difficile avec un business model profondément remis en cause depuis l'apparition d'Internet.

 

Les dirigeants du Figaro, des Echos et du Nouvel Observateur s'expriment en faveur de cette mise à contribution des moteurs de recherche dans un article publié dans Le Figaro. C'est bien sûr Google qui est visé en premier lieu.

 

Si en Allemagne, la loi vise surtout les agrégateurs de contenus, les éditeurs de presse français travailleraient davantage sur le principe de l'indexation rémunérée.  Pour Google France, interrogé sur la question par l'AFP, ce n'est pas la bonne démarche et ce projet « serait néfaste à la fois pour Internet, pour les internautes, et pour les éditeurs qui bénéficient d'un trafic substantiel envoyé par le site Google Actualités ainsi que par le moteur de recherche ».

 

C'est aussi le point de vue défendu par le bloggeur Calimaq.