La privatisation du chimiste roumain Oltchim : un mauvais roman policier

Clément Solym - 04.10.2012

Edition - International - roumanie - Oltchim - roman


Sommé par le FMI de se débarrasser de l'entreprise chimique Oltchim, le gouvernement roumain semble avoir été roulé dans la farine par un acheteur d'un genre un peu spécial, rapporte l'AFP. Le patron de télévision privée Dan Diaconescu, déjà connu de la justice roumaine, s'était engagé à payer 45 millions d'euros pour racheter les 54,8% du capital d'Oltchim détenus par l'Etat.

 

Ce dernier, assurant être soutenu par un homme d'affaires finlandais pour financer l'opération est arrivé lundi dans un camionnette devant le ministère de l'Economie avec des sacs remplis d'argent. Face à cette débauche d'opérations bien suspectes, le gouvernement a décidé d'écarter définitivement cette proposition de rachat.

 

Et, à y regarder de plus près, il s'avérait que l'homme d'affaires finlandais n'était autre qu'un auteur de romans policiers ! Mais, pour le premier ministre, Victor Ponta, après cette vaste mauvaise blague, il faut maintenant rechercher un nouvel acquéreur sérieux.