La rénovation de la New York Public Library peine à convaincre

Antoine Oury - 29.03.2013

Edition - Bibliothèques - New York Public Library - rénovation - bibliothèque


Le plan de rénovation, majeur pour la ville et l'État, vise à redéployer la bibliothèque dans de nouveaux bâtiments, à transférer une partie de ses fonds, mais aussi à ajouter quelques services au célèbre établissement comme une cafeteria... Cette dernière idée, mais également tout le reste du plan, passe plutôt mal auprès des habitués, des architectes, et des conservateurs du patrimoine.

 

 

New York Public Library Area

Nouhailler, CC BY-SA 2.0

 

 

Que le Britannique Norman Foster, bien connu dans le monde de l'architecture, ait associé son nom au projet n'y change rien : la résistance à la rénovation et réorganisation de la New York Public Library ne faiblit pas. Le conseil des districts historiques de la ville a publié un communiqué où il juge que le projet « éviscère les entrailles de la bibliothèque de la 42e rue tout en pénalisant des milliers de New-Yorkais ».

 

Le critique spécialiste d'architecture Michael Kimmelman a joint ses protestations à celles du comité historique, tout comme le simplement nommé Comité pour sauver la New York Public Library, qui réduit la rénovation à « une affaire immobilière pour maximiser les profits en réduisant les services ». 

 

Le Conseil des districts historiques de la ville compare d'ailleurs l'état de la New York Public Library à celui de la Bibliothèque nationale de France : pour eux, ils sont aussi bon l'un que l'autre, et une simple modernisation serait autrement plus rapide et moins coûteuse qu'un déménagement des documents. Cela dit, même à la BnF, il y a des fuites...

 

(via Melville House Books)