medias

La rentrée de l’Iconoclaste : la littérature au collet

Christine Barros - 19.08.2019

Edition - Les maisons - Editions l'Iconoclaste - rentree litteraire 2019 - Coulon Palain Andréa


La rentrée des éditions de l’Iconoclaste sera encore une fois très resserrée ; « J’ai rêvé d’une maison où l’on publierait très peu, où l’on prendrait le temps de travailler les textes, les couvertures, l’objet » lançait Sophie Divry aux libraires et bloggeurs rassemblés fin juin pour cette présentation de la rentrée littéraire aux professionnels du livre.
 


« Cécile Coulon, Jean-Baptiste Andréa, Mathieu Palain : trois titres sont présentés cette année, des voix fortes, des univers singuliers, des voix d’aujourd’hui qui évoluent dans des univers différents, trois pièces d’un même puzzle, celui d’une littérature rythmée, tendue, qui vous prend au collet et vous embarque. » Présentation par l’ensemble des acteurs de la maison, et les auteurs.
 

Cécile Coulon – Une bête au paradis


C’est sans conteste le roman le plus personnel de Cécile Coulon, le plus violent, noir et sensuel. Un texte brut, écrit dans la solitude, sans éditeur, durant trois mois « sous le regard bienveillant et protecteur » de Sylvie Pereira.

Une femme, mère, grand-mère, Emilienne, qui à la suite d’un accident de voiture prend en charge ses petits enfants orphelins, Blanche et Gabriel. C’est la Blanche de l’enfance et des rives de l’adulte, d’abord, rageuse, incandescente, amoureuse, dévorée par son ambition, son désir, son amour. Puis ce sera la femme. Une femme de passion, partagée entre ses terres et son homme. Et les choix qu’elle devra faire.

Cécile Coulon a voulu « un texte qui commencerait comme La petite maison dans la prairie et se terminerait comme Délivrance », parce que l’auteure en a « marre d’être l’enfant sage et blondinette de la littérature française », plaçant son roman sous les auspices de ce proverbe sibyllin : « Si tu ne passes pas à table, tu es au menu »

[NDLR : sans conteste l’un des remarquables romans de cette rentrée, un texte âpre et puissant dont nous reparlerons] 
 

Jean-Baptiste Andréa - Cent millions d'années et un jour


Second roman « très ciselé, court et affirmé », il met en scène les thèmes de prédilection de l’auteur, déjà abordés dans Ma reine : l’enfance, la nature, la folie amènent auteur et lecteur plus loin, puisque son désir était d’ « écrire un vrai roman d’aventures, épique, qui se fonde sur la poésie du monde ».

Avec l’ambition de parler de choses immenses, il place son décor dans les montagnes où Stan, paléontologue, entraîne deux amis à la recherche folle d’ossements de dinosaures sous un glacier.

« En montagne, on meurt d’arrogance », et les trois personnages éprouveront jusqu’à l’ultime les épreuves de cette quête qui pour être scientifique, se transformera en quête de soi.
 

Matthieu Palain - Sale gosse


C’est l’histoire d’un petit voyou, d’un sauvageon, qui pète les plombs, et qui a de vraies bonnes raisons pour cela. Manque de repères dans sa quête d’identité, il est un enfant sans père, d’une mère fragile et toxicomane, placé en famille d’accueil dès 8 mois où il grandit « bien ».

Mais il pose des questions, qui restent sans réponse : pourquoi suis-je métis aux yeux des blancs ? Il passe à l’acte, tombe dans la délinquance, passe devant le juge aux affaires familiales, les éducateurs, et finira par rencontrer Nina, 36 ans, son éducatrice de la Protection judiciaire de la jeunesse.

Lui-même fils d’un éducateur de la PJJ, c’est en 2011, alors qu’il est journaliste à Libé et que le film Polisse sort, que Mathieu Palain confronte souvenirs familiaux et la réalité. La perception du film par les uns et les autres, souvent taxé de caricatural, le pousse à se lancer dans une enquête qui finira par durer plus de six mois, matière journalistique qui s’incarne par Sale Gosse dans la fiction.

Disponibles le 21/08 en librairie :

Mathieu Palain – Sale gosse – l'Iconoclaste – 9782378800635 – 18 €
Jean-Baptiste Andrea – Cent millions d'années et un jour – l'Iconoclaste – 9782378800765 – 18 €
Cécile Coulon – Une bête au paradis – l'Iconoclaste – 9782378800789 – 18 €
 
Dossier : La rentrée littéraire 2019


Commentaires
Sur ces trois romans, j'en possède déjà un, celui de Cécile Coulon que je vais lire très vite, l'achat de "cent millions d'anées et un jour" était déjà prévu avant ma rencontre avec l'auteur à Annecy le 23 septembre et je vais ajouter "Sale gosse". Ainsi j'aurai lu les trois.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.