La rentrée littéraire Picquier : traditions ancestrales et dérives contemporaines

Béatrice Courau - 06.08.2018

Edition - Les maisons - Rentrée littéraire 2018 - Philippe Picquier programmes - Picquier RL 2018


Dans le cadre de la présentation de la rentrée littéraire par la diffusion Harmonia Mundi, Philippe Picquier et sa fille Juliette ont présenté aux libraires les titres majeurs de la rentrée de la maison. Entre Chine et Japon, une soirée organisée à la médiathèque Françoise Sagan.

 

Hatoko, 25 ans, vient d’hériter de la papeterie de sa grand-mère. Initiée auparavant par cette aïeule grave, elle devient écrivain public. Et c’est toute la vie du quartier qui va s’animer sous sa plume : histoires d’amour, ruptures, condoléances, affaires d’argent, La papeterie Tsubaki va peu à peu devenir « un lieu de transformation des autres et de soi ».

Par ces lettres manuscrites (reproduites dans le volume), par le soin délicat et profond apportés aux choix, de l’encre, du papier et de leurs couleurs, de la plume, de la calligraphie même, dans une « atmosphère très douce et généreuse », le texte d’Ito Ogawa se fait « l’écho délicat de l’art de vivre à la japonaise », « réenchante puissamment le rapport à l’écriture ».

 

 

Bienvenue dans le paradis de la gestation pour autrui en Chine. Cette clinique privée, illégale, tient plus du centre de détention, où les futures jeunes mères porteuses n’ont plus de nom ; la narratrice, jeune ingénue de 14 ans, un peu simple d’esprit peut-être, porte la parole de ce roman féministe. « D’une grande justesse sur une situation insupportable », Un paradis, de la chinoise Keyi Sheng, dénonce « avec puissance et poésie le cynisme et la dérive autoritariste des puissants, la lubricité, le pouvoir patriarcal et la sélection génétique. »

 

 

Ce sont 10 songes que Soseki publia au début du XXeme siècle, empreints d’une étonnante modernité, que Yoko Kondo adapte dans Dix nuits dix rêves. Entre rêves et cauchemars, terreur et science fiction, la mort étant toujours au rendez-vous, la mangaka use de noirs profonds et d’un trait simple et expressif, pour cette interprétation d’une oeuvre majeure souvent considérée comme un modèle de littérature de l’angoisse.

 


 

à paraître 23/08

Ito Ogawa, trad. Myriam Dartois Ako - La papeterie Tsubaki - Editions Philippe Picquier - 9782809713565 - 20 €

Sôseki Natsume, dessins Yoko Kondo, trad. Patrick Honnoré - Dix nuits, dix rêves - Editions Philippe Picquier - 9782809713572 - 15,50 €

à paraître 6/09

Sheng Keyi, trad. Brigitte Duzan - Un paradis - Editions Philippe Picquier - 9782809713626 - 17 €
 

Rentrée littéraire 2018 : les fashion weeks du libraire




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.