La rentrée scolaire, Chatel, ses projets et ses opposants

Clément Solym - 02.09.2009

Edition - Société - rentrée - scolaire - chatel


C'est aujourd'hui le jour de la rentrée pour les collèges, lycées et quelques écoles primaires (la plus grande partie de celles-ci n'étant pas ouverte le mercredi la rentrée aura lieu demain).

Les enseignants, quant à eux, ont eu leur rentrée hier avec quelques nouveautés comme le bac pro en trois ans au lieu de quatre ou l'arrivée de l'histoire des arts dans le secondaire. Le nouveau ministre de l'Éducation nationale, Luc Chatel, a lui aussi fait sa rentrée, et va devoir se retrousser les manches tant le programme est chargé.

En effet, le ministre devra faire face au risque que représente la grippe A/H1N1 mais devra aussi poursuivre la politique initiée sous Xavier Darcos. Luc Chatel, ne la renie pas, bien au contraire, il compte bien mener les réformes au bout.

Cela dit, il envisage avant tout de calmer les esprits et de rouvrir le dialogue avec les syndicats d'enseignants et les organisations lycéennes. notamment sur la réforme du lycée. Il devra à ce propos composer avec une nouvelle organisation lycéenne « Force Lycéenne » qui considère que les autres étaient trop conciliantes.

Les syndicats d'enseignants, eux, comptent revenir sur la question des suppressions de postes. Le SNUipp-FSU pourrait, entre autres, s'appuyer sur une enquête qui mettait en évidence que 79 % des Français estimaient que des suppressions de postes seraient néfastes pour la réussite scolaire des enfants.

D'autres chantiers sont en route pour le ministre comme la réforme de la formation des enseignants, sujet sur lequel il s'était voulu rassurant, il y a quelques jours. On pourrait citer aussi l'orientation des jeunes car pour Luc Chatel « un élève de 14 ans doit pouvoir changer d'avis ».