La réorganisation de Furet du Nord/Decitre sans “suppression d'emplois”

Nicolas Gary - 30.01.2020

Edition - Librairies - Pierre Coursières - Furet Nord Decitre - réorganisation équipes déménagement


Si les mots ont un sens, alors il sera difficile de parler de suppression de postes ou de licenciements, insiste le patron de Furet du Nord-Decitre. Pierre Coursières, PDG des deux enseignes vient d’officialiser le plan de réorganisation des structures, insistant sur un point : « Il n’y a pas de suppressions de postes. »


Pierre Coursières - ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

La réorganisation des deux structures, depuis le 17 janvier 2019 réunies sous un même étendard, portera sur 18 postes — ce que l’on nomme les services support : finances, RH et achats. Et non 27, comme cela avait pu être avancé dans la presse. « Nous allons regrouper les pôles de compétences suivant les sites : Tourcoing accueillera ainsi les services support, qui montent depuis Lyon », assure-t-il à ActuaLitté.

Le volet BtoB descendra en revanche sur Lyon — et Decitre interactive restera sur place. 
 
« Dire que nous supprimons des postes est faux : tout le monde est bienvenu à Tourcoing et Furet-Decitre n’est absolument pas dans une perspective de downsizing. » Évidemment, les salariés qui n’accepteront pas la mutation vers Tourcoing quitteront la société. « La nuance existe, elle est de taille et a toute son importance », souligne le PDG.

Furet-Decitre représente près de 150 millions € de chiffre d’affaires sur 31 établissements avec près de 800 salariés au global : « Notre perspective est de servir au mieux les deux enseignes, et cela fonctionne. En connectant le site du Furet à la technologie de Decitre interactive, nous avons constaté immédiatement les résultats », reprend Pierre Coursières. La double enseigne, par ce rapprochement, est en effet devenue le premier libraire de France.

« Les sociétés sont dans une logique opérationnelle et économique, et nous avons réalisé des investissements à Tourcoing, justement dans cette optique. L’objectif d’une plateforme commune se dessine. Nous cherchons à attirer de jeunes talents pour le volet numérique : cela implique de les accueillir dans les meilleures conditions possible. »

Dans un communiqué, les enseignes assurent que cette réorganisation « par pôles de compétence permettra d’améliorer l’offre, de développer les synergies intra groupe et enfin, d’homogénéiser les pratiques du réseau qui compte aujourd’hui 31 librairies (20 magasins Furet du Nord et 11 magasins Decitre) ».


Commentaires
Passer de Lyon à Tourcoing... confused
Monsieur Coursière oublie les nombreux départs "volontaires" au cours des derniers mois. comment ose t il jouer ainsi sur les mots.

Sans les équipes Decitre, Chronique de la mort annoncée des librairies Decitre.
Foutaise... allez interroger les salariés qui subissent ce plan de licenciement...
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.