La revente de cadeaux sur Internet a le vent en poupe

Clément Solym - 27.12.2009

Edition - Economie - revente - cadeaux - internet


Autour de Noël, l’esprit religieux se perd de plus en plus au profit d’une récupération commerciale de la Nativité. On ne pense désormais qu’aux cadeaux : contraintes d’achat pour certains, bonheur d’offrir et de recevoir pour d’autres. Mais, face à la masse de cadeaux achetés, les déceptions sont pléthores…

Pour ne pas laisser perdre un cadeau jugé inintéressant, inutile, faisant doublon, un nouveau réflexe émerge : la revente via les sites Internet d’annonces. Entre, le leader du marché, eBay, et les autres grands noms du secteur, comme PriceMinister ou encore 2Xmoinscher, la concurrence fait rage. Il faut à tout prix savoir attirer cette manne incroyable de nouveaux vendeurs.

D’une année sur l’autre, la pratique de la revente sur Internet connaît un boom certain. Du côté de PriceMinister, on revendique déjà 30 % de hausse du nombre d’objets mis en vente vendredi à la mi-journée. Quant à 2Xmoinscher, on parle de quatre fois plus d’annonces qu’un jour normal. Quelques temps avant Noël, le site eBay avait commandé un sondage à l’institut TNS qui faisait état d’une hausse de 20 % du souhait de mettre en vente des cadeaux sur Internet.

Tous les acteurs de ce secteur sont d’accord pour reconnaître que la crise joue un rôle certain dans le boom actuel de la pratique de la revente en ligne des cadeaux. Mais, au-delà, on note clairement qu’il s’agit aussi d’un mouvement de fond. Et, désormais, cette revente rentre dans les mœurs.

En outre, les cadeaux n'ont pas besoin d'attendre : d'ores et déjà, on les retrouve sur la toile, qu'ils soient Goncourt ou autres best-sellers. Ainsi, les Femmes puissantes de N'Diaye, ou le Symbole perdu de Brown truste parmi les meilleures... reventes, chez Price Minister, explique le patron, Pierre Kosciusko-Morizet.

Sur cet ensemble d'objets vendus, le top 10 intègre également le tome 34 d'Astérix, ainsi que Happy Sex que Zep a publié chez Delcourt. D'ailleurs, à partir de vendredi 25, les chiffres avaient explosé : on enregistre un + 30 % en regard de Noël 2008 sur les objets mis en vente, ainsi que 35 % de hausse de fréquentation du site...

Et parce que sur le net on reste anonyme en partie et que l'on n'a pas besoin d'un ticket de caisse pour les remboursements, forcément, la revente d'occasion même pour les livres se fait avec une plus grande simplicité...