medias

La revue québécoise XYZ répond aux accusations de son ex-directrice

Fasseur Barbara - 30.07.2018

Edition - International - Revue Nouvelle XYZ - Québec XYZ Richer - XYZ Publication Nouvelle Viol


Le 14 juillet, après un mois et demi à la direction de XYZ, La revue de la nouvelle, Vanessa Courville quittait son poste. En cause, son désaccord avec les choix faits par la rédaction pour le prochain numéro de la publication trimestrielle. Selon elle, un des textes faisait l’apologie de la culture du viol. Jacques Richer, l’éditeur, s’est joint au collectif de rédaction afin de défendre leur position.

 




C’est en réponse à un article publié dans le Devoir que Jacques Richer partage cette lettre. Il y défend la nouvelle incriminée, rédigée par un écrivain du comité de rédaction de la revue, David Dorais. Intitulée Qui? Où? Avec quoi?, elle s’inspire du jeu de société le Cluedo. Seulement, la chute ne révèle pas l’identité du meurtrier.

 

Là où Vanessa Courville voit de « la violence gratuite, un viol pur et simple du personnage féminin », Richer et le collectif affirment que la fin de la nouvelle ne faisait que « le suggérer dans ses derniers mots comme une possibilité au-delà du texte, et les personnages incriminés, qui y sont clairement évoqués comme grotesques, n’y sont nullement héroïsés ».

 

Admettant une nouvelle fois que « ce texte a fait débat au sein du collectif parce qu’il est dérangeant », l’éditeur fait également état du fait que Vanessa Courville n’a été directrice de la rédaction, à proprement parler, qu’un mois. « Elle n’a participé à aucune réunion du collectif ni rencontré ses membres pour mieux les connaître, membres qu’elle juge pourtant d’emblée d’une manière diffamatoire. »


Replaçant le lectorat au cœur de la revue, Jacques Richer ajoute : « La réaction à la situation fictive qui s’impose alors n’est pas d’adhésion, mais de rejet, et c’est aux lecteurs et aux lectrices que revient ainsi le rôle de sanctionner le texte. »

 

Et d’ajouter : « L’intérêt de le publier plutôt que de le retirer du numéro est qu’il soulève des questions importantes et peut susciter des échanges plus larges. »




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.