medias

La revue TransLittérature s'offre une seconde vie sur Internet

Clément Solym - 06.11.2012

Edition - Société - Translittérature - revue semestrielle - traduction


L' ATLF, Association des traducteurs littéraires de France, et ATLAS, Assises de la traduction littéraire en Arles, viennent de nous signaler la mise en ligne de la revue TransLittérature, pour célébrer ses vingt et un ans. Une véritable « seconde vie » pour des milliers de pages à consulter gratuitement. 

 

 

 

« Non, il ne s'agit pas de quitter le papier pour l'électronique — pas encore —, mais nous nous devons de profiter des avancées technologiques, d'autant que le Centre national du livre nous en accorde généreusement les moyens. Une mémoire de plus nous est ainsi donnée. Le site que voici permet l'accès aux numéros anciens, que nous serons toujours plus nombreux à ne pas posséder », explique le site, translitterature.fr

 

Cette revue semestrielle est originellement réalisée par des acteurs de la traduction, pour « élaborer un discours sur cette activité ». 

 

« Grâce à ce site, nous mettons enfin à la disposition des traducteurs, des étudiants, des chercheurs, mais aussi de toute personne intéressée par les problématiques de la traduction, un fonds d'archives extrêmement riche (43 numéros à ce jour, pas moins de 330 contributeurs) », explique le comité de rédaction. Et de poursuivre : « Nous l'avons conçu comme un site de ressources, dont l'axe central est une base de données, avec recherche par mots-clés à travers tout le corpus consultable et téléchargeable gratuitement au format PDF. »  

 

Deuis mai 1991, date de sa création, la revue a donné la parole à quelques 350 traducteurs. Elle continuera de paraître deux fois par an, diffusée au travers des associations, mais également par souscription, pour l'abonnement. 

 

Le dernier numéro, 42, collection hiver 2012, est également à découvrir à cette adresse, au format PDF. À découvrir, l'excellent article de Michel Volkovitch, Rabelais relooké, portant sur la modernisation, la translation de la langue rabelaisienne, en français contemporain.