La romancière Patricia Cornwell change d'éditeur pour HarperCollins

Clément Solym - 07.08.2013

Edition - International - Patricia Cornwell - HarperCollins - changement d'éditeur


C'est l'histoire la plus coûteuse de l'histoire de l'édition : Patricia Cornwell a dernièrement perçu 50 millions $ d'indemnités pour avoir été trompée par le cabinet d'avocats chargé de gérer sa fortune. Plusieurs millions de dollars avaient disparu de son compte, et la romancière réclamait 180 millions $. 

 

 

Combustion - 2011-01-28

fred_v, CC BY 2.0

 

 

Anchin Block and Anchin, société basée à New York, gérait notamment les affaires de stars hollywoodiennes comme Robert de Niro. Cornwell affirmait alors que l'entreprise américaine s'était si mal occupée de sa fortune qu'elle lui aurait fait perdre des millions, et l'aurait mêlée malgré elle à une investigation criminelle du FBI.

 

Sauf que Patricia Cornwell, c'est aussi l'une des auteures les plus bankables, dont se chargeait Little, Brown au Royaume-Uni et Penguin aux États-Unis. Désormais, il reviendra à HarperCollins le soin d'exploiter ses livres pour les territoires UK, USA, Australie/Nouvelle-Zélande, Canada et Inde. C'est un contrat pour deux livres à venir, dont le prochain sortira à l'automne 2014, explique The Bookseller.

http://thebookseller.com/news/patricia-cornwell-moves-hc.html

 

Bien entendu, la maison est ravie de ce transfert, qui a dû coûter un peu d'argent - le montant n'a d'ailleurs pas été dévoilé. 

 

Outre-Manche, elle sera publiée par HarperFiction, une filiale du groupe, et cette acquisition note le premier investissement de Charlie Redmayne, qui avait quitté Pottermore, pour gagner la maison d'édition. Les deux derniers ouvrages de Cornwell, outre-Manche, ont généré 398.000 exemplaires, pour 2,7 millions £ de ventes. 

 

En France, ses derniers livres, Voile rouge et Vent de glace, chez Lgf sont sortis en mars 2013, avec plus de 65.000 exemplaires vendus.