La Roumanie veut rester un Etat phare de la francophonie

Julien Helmlinger - 15.03.2013

Edition - International - Roumanie - Francophonie - 20 ans de l'OIF


Comme le rapporte une dépêche AFP, c'est au cours du mois de mars que la Roumanie célébrera ses 20 ans en qualité de membre de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Et le pays compte bien en demeurer un « État phare » en Europe centrale et orientale, comme l'a exprimé ce mardi le ministère des Affaires étrangères roumain.

 


                                                          Bucarest (CC by-ND 2.0)



Tandis que la Roumanie est dans la région le seul pays dont la langue est d'origine latine, l'OIF estime que près de 4,5 millions de Roumains, sur 21 millions au total, seraient francophones.

A l'occasion de la conférence de presse, le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Ovidiu Dranga, a déclaré : « La Roumanie souhaite accorder une priorité spéciale dans les années à venir à la dimension stratégique de l'OIF dans le contexte de la diplomatie préventive ou de la médiation. »

Et si le pays a été déclaré par l'OIF « Etat phare » de la francophonie, le secrétaire d'Etat a assuré que la Roumanie « reste intimement liée aux valeurs francophones. »

Dans les mois à venir, la ville de Bucarest inaugurera une place de la Francophonie dans le centre de la capitale roumaine. Par ailleurs tout au long du mois de mars y sera célébrée la francophonie, avec au programme des journées du film francophone, mettant également l'Afrique à l'honneur, des rencontres les 18 et 19 mars entre les étudiants francophones d'Europe de l'Est, comme des expositions et autres concerts.

Enfin, s'il est besoin de le rappeler, la Roumanie est le pays invité d'honneur du Salon du Livre de Paris 2013.