La signature de présidents américains suscite les convoitises

Clément Solym - 12.07.2011

Edition - Bibliothèques - lincoln - documents - singature


Le crime aura payé, mais pas bien longtemps. Juste assez pour avoir le temps, longtemps, par la suite, de se demander si le jeu en valait la chandelle. L'historien Barry Landau aura la possibilité d'y réfléchir en tout cas.

Cet auteur d'une multitude de livres historiques sur les présidents et probablement l'un des caïds concernant les questions de protocole présidentiel a été arrêté par la police de Baltimore.

Selon les sources policières, il est accusé d'avoir dérobé pour des millions de dollars de documents de la Maryland Historical Society, notamment « des textes signés par le président Abraham Lincoln », explique l'Associated Press.

Âgé de 63 ans, Barry aurait agi avec un complice de 24 ans, Jason Savedoff.

C'est un employé de l'établissement qui a fini par trouver suspect le comportement des deux hommes, et s'est décidé à contacter la police après avoir vu Savedoff dissimuler un document dans un porte-folio, et sortir de la bibliothèque.

Le butin des deux hommes se chiffre en nombreuses centaines de milliers de dollars. Le père Barry, spécialiste de toutes ces choses n'avait en effet pas tenté de dérober les pièces les plus banales. Sur les documents retrouvés, on voit des signatures prestigieuses de différents présidents des États-Unis.

Celui signé par Lincoln, pour exemple, est estimé à 300.000 $.

Burt Kummerow, président de l'établissement, s'est félicité de ce que cette rapine a pu être évincée.