La sortie du livre Vendetta autorisée, malgré les poursuites entamées par un parrain corse

Camille Cado - 11.06.2020

Edition - Justice - livre vendetta corse - livre banditisme corse - Jean-Luc Germani


Sur décision de justice, le livre Vendetta de Violette Lazard et Marion Galland (éditions Plon) pourra finalement bel et bien être mis en vente en librairie à partir de ce jeudi 11 juin 2020. Et ce, malgré la tentative de Jean-Luc Germani, figure du banditisme corse, d’interdire la sortie de l’ouvrage.
 

Vendetta est un livre-enquête sur le milieu insulaire écrit par les journalistes Violette Lazard (L’Obs) et Marion Galland (France Bleu en Corse). Alors que sa parution était initialement prévue ce 11 juin 2020, Jean-Luc Germani actuellement incarcéré à Arles a décidé de saisir la justice pour tenter d’interdire sa sortie.

Les poursuites qui visaient les éditions PIon étaient basées sur trois fondements : « le recel de violation du secret de l’instruction, l’atteinte à la vie privée et le dommage imminent » affirme l’AFP. La défense de Jean-Luc Germani déplorait notamment le fait que les journalistes faisaient état dans cet ouvrage des écoutes réalisées fin 2015 à la demande d’un juge d’instruction.

Les propos retenus ont été recueillis grâce à des micros cachés dans sa cellule, pendant son incarcération aux Baumettes (Marseille).

« Jean-Luc Germani parle beaucoup. Ce qu’il dit est susceptible de mettre sa vie en danger » plaide l’une de ces avocates Catherine Cohen, aux côtés de Sabrina Goldman. « Les conséquences pour M. Germani seraient désastreuses si le livre était publié. [...] C'est peut-être un voyou, mais sa vie mérite d'être protégée. »

De son côté, la maison d’édition annonce effectivement des « témoignages inédits, archives historiques, écoutes effarantes » dans le résumé de l’ouvrage. De quoi offrir une « plongée dans la vérité de la criminalité corse et de ses dérives mafieuses où rien ne s’oublie, rien ne se pardonne. Et c’est plus haletant que n’importe quel roman noir. »
 

Une belle décision pour la liberté d’information
 

Lors de l’audience en référé qui a eu lieu ce mercredi 10 juin, la défense a demandé au tribunal de retarder la publication du livre, dans le but d’effectuer quelques modifications voire supprimer quelques passages. Notamment, en ce qui concerne le chapitre 13, qui décrit Jean-Luc Germani comme un « ennemi juré et intouchable ».

Des demandes qui ont été rejetées. Le tribunal judiciaire de Paris a en effet autorisé l’ouvrage à sortir en librairie ce jeudi 11 juin, comme prévu initialement. « L’interdiction d’un ouvrage en l’état est une mesure d’une exceptionnelle gravité pour la liberté d’expression » a rappelé le tribunal.
 

WOODY ALLEN : ses mémoires finalement publiées


Alors que Christophe Bigot, avocat de la société Place des éditeurs, des éditions Plon, a salué « une belle décision pour la liberté d’information », Sabrina Goldman s’est déclarée « très déçue ». Et de déplorer qu’un tel ouvrage puisse faire encourir à Jean-Luc Germani « des risques irrémédiables pour [s]a vie ». 



Violette Lazard et Marion Galland — Vendetta — éditions Plon — 9782259277518 — 20 €




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.