Les nouvelles technologies permettent de traduire un très ancien parchemin

Victor De Sepausy - 23.07.2015

Edition - parchemin - lecture - hébreu


Un parchemin écrit en hébreu mais datant de quinze siècles a enfin pu livrer tous ses secrets grâce aux nouvelles technologies. Jusqu’à présent ce texte découvert près de la Mer Morte en 1970 dans des cendres au sein d’une synagogue d’Ein Gedi, restait impénétrable.

 

Mais, avec l’appui de technologies nouvelles, le parchemin a pu être déroulé malgré son état, rapporte l’AFP. Les chercheurs israéliens et américains qui ont travaillé sur ce document ont réussi à découvrir dans ce fragment les huit premiers versets du Lévitique de la Bible, dans lesquels on retrouve les règles des sacrifices rituels.

 

Pour arriver à lire ce parchemin, c’est un micro-scanner en trois dimensions qui a été utilisé, associé à un logiciel d’imagerie digitale. Grâce à ces outils, on a pu y voir un peu plus clair sur un parchemin qui vient prendre place entre les très anciens manuscrits de la Mer Morte, datant de 2.000 ans, et le codex d'Alep en Syrie, qui lui est du 10ème siècle.

 

 

(Crédits photos : CC BY 2.0 - Figures de Metz Bibliothèques)




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.

Pour approfondir

Editeur :
Genre : christianisme :...
Total pages : 822
Traducteur :
ISBN : 9782608123015

La Bible

L'original, avec les mots d'aujourd'hui, voilà le principe qui a guidé l'équipe de traduction de la version Segond 21. L'original. Le premier objectif de la Segond 21, c'est de rester le plus fidèle possible à ce que dit le texte biblique dans les langues originales, c'est-à-dire l'hébreu et l'araméen pour l'Ancien Testament, et le grec pour le Nouveau Testament. Traduire, c'est forcément interpréter un peu, mais les traducteurs ont voulu éviter d'introduire une trop grande part d'interprétation dans la version française

J'achète ce livre grand format à 1.90 €