La télé s'en prend à la pub : rien de personnel...

Clément Solym - 28.09.2010

Edition - Justice - publicité - club - lecture


Les bons comptes font les bons amis, et la raison du plus fort sera toujours la meilleure. En tout cas, bien mal acquis ne profite jamais, alors pour voyager loin, ménage ta monture...

Il fallait le faire, mais ils l'ont fait : les deux stars anglaises les plus télévisuelles du monde de l'édition, Richard and Judy, avaient fait leurs armes dans un club de lecture qui provoquait des ras de marée de ventes... Oui, mais les temps changent. Passés sur Channel 4, les deux présentateurs se sont fait dégager et désormais, ils oeuvrent pour le club de lecture du libraire WH Smith - qui par ailleurs annonce d'excellents résultats.

Sauf que... dans un spot télé, les deux présentateurs ont probablement eu une phrase malheureuse. Annonçant leur grand retour, ils feraient passer un petit message que Channel 4 ne supporte pas bien. Puisqu'il créerait en effet la confusion dans l'esprit javellisé du téléspectateur : ce dernier pourrait croire que le club de lecture WH Smith est la continuité de celui de Channel 4.

Clamant que les deux zigotos embrouillent l'esprit de tout le monde, la chaîne veut alors que cesse cette campagne de publicité faisant référence au passé des deux, et a porté plainte auprès de l'Advertising Standards Authority (ASA), en charge de faire respecter deux ou trois règles dans le monde pourri de la publicité...

Aucune enquête n'a pour le moment débuté, mais Channel 4 pourrait vraiment ne pas en rester là : après tout, 1 million £ ont été dépensés dans les boutiques WH Smith depuis le lancement, le 8 septembre dernier de leur club de lecture, qui a élu huit titres, par ailleurs, relate The Bookseller.

Amaznda Ross, directrice de Cacatus TV, qui avait lancé le club de lecture de Richard & Judy sur Channel 4 et qui travaille sur un concept similaire actuellement aimerait cependant bien que la distinction soit clairement opérée...