La Turquie de Recep Tayyip Erdogan “ressemble à l'Allemagne nazie” (Asli Erdogan)

Antoine Oury - 06.08.2018

Edition - International - Recep Tayyip Erdogan Turquie - Asli Erdogan - Erdogan régime censure


L'auteure turque Asli Erdogan, réfugiée en Allemagne à Francfort, a exprimé ses plus vives inquiétudes pour l'avenir de son pays sous la présidence de Recep Tayyip Erdogan, réélu en juin dernier à la tête de la Turquie. « La façon dont avancent les choses en Turquie ressemble à l'Allemagne nazie », a expliqué Asli Erdogan, qui assure que le régime affiche tous les symptômes du fascisme.


Françoise Nyssen et Asli Erdogan - La France à Francfort
Asli Erdogan et Françoise Nyssen, en septembre 2017
(ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


 

En Turquie, Asli Erdogan est menacée de prison : des séjours dans les geôles turques, elle en a déjà fait depuis son arrestation, le 16 août 2016. La Turquie d'alors connait une période d'arrestations et de fermetures administratives de sociétés, dans la foulée d'un coup d'État manqué contre Recep Tayyip Erdogan survenu en juillet 2016. Dans les semaines qui suivent cet événement, le régime d'Erdogan multiplie les mesures répressives.

 

Asli Erdogan, auteure et traductrice, fait alors partie des dizaines de milliers de personnes arrêtées et emprisonnées. Le régime accusait Ardogan de soutien à une organisation terroriste à travers son travail pour le journal prokurde Ozgür Gündem, par ailleurs fermé en octobre 2016. 

 

Le régime turc considère en effet que les soutiens du peuple kurde, et en particulier ceux qui pourraient entretenir des liens avec le PKK, parti des travailleurs du Kurdistan, sont des terroristes en puissance. 

 

D'après Asli Erdogan, le procès qui a eu lieu en Turquie en 2017 était une mascarade : « Un élément crucial est l'absence de système judiciaire », explique-t-elle. Selon ses dires, de jeunes juges, fidèles au président Erdogan, ont remplacé les aînés limogés après le coup d'État manqué de 2016. Ainsi, « Erdogan est presque omnipotent », assure la romancière auprès de l'AFP. « Il décide du prix des médicaments, de l'avenir du ballet classique, les membres de sa famille sont en charge de l'économie... L'opéra, qu'il déteste, est aussi directement lié à lui. »

 

D'après l'auteure, l'élection remportée en juin dernier par Recep Tayyip Erdogan ne fait que renforcer ses pleins pouvoirs, jusqu'à un point critique. « Je pense que c'est un régime fasciste. Ce n'est pas encore l'Allemagne des années 40, mais celle des années 30 », assure Erdogan, qui ajoute que la situation pourrait évoluer vers un rappel de l'Allemagne nazie.

 

Asli Erdogan : “J'essaye de faire
crier les silences”

 

Le procès de l'auteure doit se poursuivre avec des audiences en octobre et en mars prochain. « L'une des plus grandes tortures qu'on puisse faire à un être humain est de garder son destin inconnu », souligne Asli Erdogan, qui a peu d'espoir d'en sortir acquittée. Elle reste réfugiée à Francfort, comme de nombreux autres artistes turcs. 

 

En attendant de pouvoir évoquer avec les mots sa détention de 136 jours en Turquie, ce qu'elle prévoit de faire, l'auteure prend la défense de ses confrères et consœurs, et critique ouvertement le régime d'Erdogan au cours des événements où elle est conviée. « J'ai été poussée dans un rôle politique, que j'essaie de porter avec grâce », conclut-elle.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.