La Turquie instaure une TVA nulle sur les livres et journaux imprimés

Clément Solym - 11.02.2019

Edition - Economie - Turquie TVA livres - publication papier TVA - Erdogan soutien éditeur


Le président turc Recep Tayyip Erdoğan vient d’annoncer que les publications imprimées du pays seraient désormais débarrassées de TVA. Un taux nul s’appliquera sur les livres, magasines et journaux, suivant la législation que doit discuter le parlement cette semaine.

Turquie - Frankfurt Buchmesse 2015
ActuaLitté, CC BY SA 2.0
 

Lors de l’inauguration du centre culturel Atatürk sur la place Taksim, le président Erdogan s’est fendu de plusieurs déclarations visant à encourager la vente de livres, magazines et journaux, assure-t-il. Le taux actuel de TVA de 8 % sera porté à 0.
 

Contre la concurrence des parutions numériques


Le projet législatif vise à apporter un soutien économique aux différents secteurs – un paradoxe fameux alors que la censure dans le pays est l’une des plus dénoncées par les organisations de défense de la liberté d’expression.

« Nous souhaitons porter plus loin l’amour des livres, l’étendre », poursuivait le président.

Sur l’année 2017, précise-t-on, plus de 58.000 livres ont été publiés. 92,2 % des publications ont été réalisées par le secteur privé, 5,3 % par des établissements publics et des établissements d’enseignement et 2,5 % par des organisations non gouvernementales.
 
Le gouvernement souligne également que 17.153 parutions étaient liées à la jeunesse et 10.442 strictement destinées aux enfants. 

Dans un message diffusé sur Twitter, le ministre des Finances, Berat Albayrak, a assuré que cette réduction du taux était une bonne nouvelle. « Nous prodiguons un important soutien à nos éditeurs, dans leur concurrence avec les parutions numériques », indique-t-il. 

Et de présenter ses meilleurs vœux de réussite aux éditeurs, ainsi qu’à la jeunesse turque. 
 


Pour autant, cette nouvelle n’est qu’une demi-consolation pour les éditeurs de presse ou de livres. En effet, la TVA sur les achats de papier demeure pour sa part à 8 %, ce qui maintient un frein dans le développement de cette économie. La hausse des prix du papier pour les journaux a d’ailleurs eu des conséquences sur les finances des publications. 

Par ailleurs, ce sera la calamité pour les publications numériques : la taxation qui était de 8 % pour les livres numériques sera portée à 18 %. Pour certains, la réalité est que les publications imprimées sont plus faciles à contrôler, alors que leur pendant numérique échappe largement aux chiens de garde...
 

Promesse d'un développement artistique et culturel


L’inauguration du centre culturel Atatürk, à Istanbul, représentait une grande étape. Avec 860 millions de livres turques investies (144 millions €), l’idée du président Erdogan est de donner un dynamisme nouveau au territoire en matière artistique et culturelle. 
 
La construction du bâtiment sera achevée d’ici deux ans, alors que des voix dissidentes s’opposaient à ce projet architectural. Le complexe doit être plus spacieux et moderne, mais n’avait absolument pas fait l’unanimité. 

Il contiendra une salle d’opéra d’une capacité de 6000 places, ainsi qu’une salle de théâtre de 830 sièges. Le centre disposera également d’entrepôts, d’ateliers et de salles d’étude. 

via Habertuk


Commentaires
Sous le vernis du "développement culturel", il se débarasse des journaux. Plusieurs d'entre eux ont du soit se passer du papier et migrer sur le web, soit espacer leurs publications.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.