La Twittérature : la littérature passée à la moulinette

Clément Solym - 10.04.2010

Edition - Les maisons - Twittérature - Rensin - Aciman


La Twittérature est le résultat de l’enfermement de deux américains qui s’ennuyaient quelque peu : Emmett Rensin et Alexander Aciman, le second a été interrogé par nos confrères de 20minutes. Leur défi ? Faire le tour de plus de 70 chefs-d’œuvre de la littérature mondiale en moins de vingt tweets par ouvrage. Rappelons, au passage, qu’un tweet ne peut compter qu’un maximum de 140 signes.

Pêle-mêle, on retrouve dans cette Twittérature (Editions Saint-Simon, 233 pages, 13 €), L’Etranger, Madame Bovary, Ulysse, L’Iliade, Sur la route, Du côté de chez Swann, et j’en passe et des meilleurs. Les auteurs se sont même égarés dans du Twilight et Harry Potter.

Le but de l’ouvrage ? Résumer l’intrigue en même temps que le style de l’auteur en un minimum de phrases. Le résultat est détonant. Sur chaque grand classique, les deux auteurs posent un regard amusé, souvent moqueurs, jouant de vulgarité mais touchant parfois juste.

Pour la traduction française, c’est même l’académicien Eric Orsenna qui signe la Préface…Se disant révolté à la lecture des premiers tweets, il continue en affirmant que « bien malgré vous, le sentiment vous vient que ces textes trahissent moins qu'il y paraît les livres qu'ils ‘résument’' ».

Le ton acerbe de ces deux jeunes à peine âgés de vingt ans et étudiants en littérature montre à la fois tout ce qui les sépare de ces chefs-d’œuvre qu’ils ont bien du mal à avaler et tout ce qui les rapproche de ces univers renfermant chacun une part de notre humanité.

Les anachronismes sont pléthore, la vulgarité omniprésente, le sexe voilé dans l’œuvre originale saute aux yeux dans les tweets. Le résultat ne peut laisser indifférent. On peut tout aussi bien se mettre à rire ou en colère en avançant dans la lecture de la Twittérature

Un petit exemple sur Madame Bovary : « Me demande si parfois les hommes ne disent pas qu’ils ont les mêmes goûts que vous pour coucher. Peux pas le prouver. M’en fiche. » Et, un peu plus loin dans le résumé, « Aujourd'hui un homme a apporté un truc à mon mari. M'a lancé un ces regards. Vous savez, le style ‘envie de me mettre nu devant toi’. » Je vous laisse apprécier…

Pour en savoir encore davantage, je vous invite à faire un tour sur le site de nos confrères de Bibliobs. Vous y découvrirez de plus amples extraits de La Twittérature (liens au bas de l'article) ainsi qu'une interview en vidéo de l'un des deux auteurs, Alexander Aciman.