La vente de livres sur internet en augmentation pour la France

Clément Solym - 26.09.2019

Edition - Economie - marché livre internet - vente internet croissance - marketplace livres marchands


Pour qui aurait des doutes, le commerce en ligne se porte bien, et vous remercie de vous en soucier. L’activité e-commerce pour le 2e trimestre, présentée par la Fevad, affiche une croissance continue, malgré un léger, très léger ralentissement sur l’ensemble du semestre — reflet des difficultés tant des entreprises que des ménages…


pixabay licence
 

Ce sont en effet des croissances malgré tout solides qu’observe la Fevad dans son analyse des ventes sur internet : si les meubles sont les plus prisés sur le 2e trimestre, avec 6,9 % de hausse, les livres continuent de croître enregistrant 2,9 % de mieux en valeur brute. 

Avec 25 milliards € de chiffre d’affaires réalisé sur cette période, c’est une hausse de 13 % en regard de l’année passée qui est constatée, ainsi que l’arrivée de 1,5 million de cyberclients supplémentaires. Sur une année, le nombre de transactions est en hausse de 19,7 %, soit 415 millions d’achats — six fois plus qu’il y a dix ans. 

Sur le 1er semestre, les chiffres laissent songeur : près de 50 milliards € réalisé, avec cependant un panier moyen qui diminue de 5,9 % : il s’établit à 60 € contre 63 € lors du T2 de 2018 — et 93 € au T1 de 2010. Sur une année, un cyberclient achète pour 766 € de marchandise. (NdR : les sommes sont des estimations)

Chose intéressante, les ventes opérées par mobile progressent toujours : + 38 % sur la période observée, un « accroissement régulier et rapide », note la Fevad. 
 

Les sanctions économiques qui planent


Enfin, dernier point : les ventes opérées sur les places de marché (marketplace) continuent d’augmenter : +15 % sur le 2e trimestre, sur les sites du panel pris en compte par la Fevad. 

À ce titre, les acteurs qui passent par le marketplace d’Amazon ont reçu récemment un petit message pour souligner qu'au 1er octobre s’appliquera bien une hausse de 3 % sur les ventes effectuées. « À la suite de l’instauration en France d’une nouvelle taxe sur les services numériques au taux de 3%, nous souhaitons vous rappeler que nous serons contraints d’ajuster les taux de nos frais de vente sur Amazon.fr pour refléter ce coût supplémentaire », indique en effet Amazon. 

Un libraire en ligne français explique à ActuaLitté : « Bilan de cette mesure phare de Bruno Lemaire : elle ne coûtera pas grand-chose à Amazon, et même rien sur le flux des ventes marketplace. Les vendeurs de livres comme nous, déjà soumis à des frais de vente de 18% si on additionne tout, seront particulièrement pénalisés, car nos marges sont particulièrement serrées. »


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.