La victoire de Barack Obama explose jusqu'en Écosse

Clément Solym - 06.11.2008

Edition - Société - victoire - Barack - Obama


C'est ce que l'on pourrait nommer l'effet Rowling, mais en version politique. Jamie Byng est directeur de Canongate Publishing, la maison d'édition qui a distribué les deux ouvrages écrits par Barack Obama, aujourd'hui 44e président des États-Unis.

The Audacity of Hope et Dreams From My Father étaient jusqu'à présent des ventes appréciables réalisées depuis un an, mais voilà qu'à la suite des résultats de l'élection, un supplément de 120.000 exemplaires, qui suit les 300.000 déjà édités, a été relancé.

Selon Jamie, les livres pourraient ainsi dépasser les 500.000 exemplaires avant la fin de l'année, mais mieux encore, exploser le record de 2 millions vendus par Yann Martel, vainqueur du Booker Prize. Car l'intérêt pour Barack Obama a été dynamisé auprès des lecteurs écossais avec l'annonce de sa victoire.

Les libraires estiment même que les livres pourraient concurrencer les ventes de l'autobiographie de Nelson Mandela, pourtant classé parmi les best-sellers. « Si les ventes de livres représentaient des voix, Barack Obama aurait obtenu la Maison blanche depuis longtemps déjà », explique un dirigeant de la chaîne de librairies Waterstones.

Et confirmant une tendance que nous avions notée hier, il semble bien que les livres sur Obama aient largement pulvérisé les publications portant sur le candidat McCain et sa colistière Sarah Palin. Les stocks sont quasiment épuisés, la demande ne cesse de grandir... Obama, candidat élu par les livres et vendeur de livres, dans une dynamique d'interaction réciproque, cela y ressemble fort.