Label Lir : le CNL a reçu bien plus de candidatures que prévu

Clément Solym - 23.06.2009

Edition - Société - Label - Lir - librairie


La création d'un label destiné à « reconnaître, valoriser et soutenir les choix et le travail qualitatifs des libraires indépendants » aura rencontré un enthousiasme inattendu par le CNL, nous explique-t-on, alors que les dépôts de dossiers sont clos depuis le 15 mai dernier.

En tout, 635 candidatures ont été déposées, nous confirme le CNL, ce qui à l'échelle de la librairie indépendante en France n'est pas sensationnel, mais représente un véritable boum. Et la commission, présidée par Antoine Gallimard, qui devra délibérer les 25 et 26 juin est déjà en plein examen de ces dossiers, nous précise-t-on.

Rappelons que les librairies élues pourront, entre autres, bénéficier d'éxonération de taxe professionnelle.

Selon les critères imposés par ce label, les librairies désireuses d'obtenir la marque Lir doivent remplir six conditions exclusives tournées notamment autour de la diversité de l'offre, de ventes concernant à plus de 50 % des ouvrages neufs, mais également disposer d'une vie culturelle tournée autour de la promotion des livres et des auteurs et un certain nombre d'ouvrages disponibles en stock.

Présents aux côtés de M. Gallimard pour l'examen des 635 dossiers déposés, citons Geoffroy Pelletier (chef du département de l'économie du livre, Direction du livre et de la lecture au ministère de la Culture et de la Communication ; Philippe Lablanche (conseiller livre et lecture à la Direction régionale des affaires culturelles de Franche-Comté.

Plusieurs auteurs et éditeurs prennent également part à cette délibération, comme Marion Mazauric, du Diable Vauvert ou Daniel Pennac. La ministre Christine Albanel avait signé le label au mois de mars.