Labo des histoires : “On n'apprend pas l'écriture, mais on peut la transmettre”

Nicolas Gary - 11.07.2018

Edition - Société - labo histoires territoire - Blanquer écriture enfants - Nyssen EAC culture


Le Labo des histoires poursuit son bonhomme de chemin, après sept années d’existence. En présence de Françoise Nyssen, ministre de la Culture et Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, une convention tripartite a été signée ce 10 juillet. De quoi consolider le travail accompli, et l’ancrer dans des bases plus solides. 



(c) MC-Thibaut Chapotot
 

 

« L’objectif de cette mobilisation nationale pour l’action artistique en faveur de l’écriture sera développé dans toutes les régions de France, y compris dans les outremers. Dans ce cadre, les premiers contrats territoire écriture (CTE) sur le modèle des contrats territoires lecture seront mis en œuvre », indique le ministère de l’Educnat. 

 

Et sur le fond, on parle surtout du développement de la lecture et de l’écriture, dans le cadre du plan pour l’éducation artistique et culturelle porté par les deux ministères.

 

Destinée à pérenniser l’engagement de chacun, cette convention facilitera tant le déploiement que le développement d’ateliers d’écriture – et d’intégration dans le plan mercredi. Ce dernier, souhaité par le ministère de l’Educnat vise à proposer un cadre pour les enfants. Le passage à quatre jours de classe par semaine dans nombre de villes implique de proposer pour la rentrée 2018, des activités de qualité.

 

« Avec cette convention-cadre, nous pourrons établir des ateliers dans l’ensemble des régions – nous étions absents de trois d’entre elles », nous indique Philippe Robinet, président du Labo. « Nous complétons d’un côté le maillage territorial, et ouvrirons également des antennes en Guyane ou à Mayotte. »

 


 

Entre les rectorats, les régions et le Labo, seront passés des accords pour la création de comités de pilotage au niveau local, « afin de cibler ensemble des zones et mettre en place des interventions pour créer de nouveaux ateliers d’écriture ». Avec 4500 ateliers à cette heure, ce sont 7000 qui sont prévus dans les prochains temps : si l’on compte 10 à 12 jeunes par ateliers, le travail sur le développement de l’écrit est visible. 

 

De l’autre côté, c’est une Fondation qui verra bientôt le jour, à la demande des partenaires déjà actifs. Prévue pour le mois de septembre, elle permettra aux entités qui soutiennent le projet – SNCF, M6, Aéroport de Paris et la Fondation Sycomore – de disposer d’un cadre plus concret. Par ailleurs, trois nouveaux partenaires devraient se manifester prochainement. 

 


 

« Notre idée a toujours été que l’on n’apprend peut-être pas l’écriture, mais qu’elle peut se transmettre. Avec les artistes que nous faisons intervenir, nous cherchons avant tout à porter des ateliers dans les territoires les plus diversifiés, tout en reflétant la plus grande diversité possible », conclut Philippe Robinet.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.