Lagardère Publishing : l'ebook représente 8 % du CA en 2012

Cécile Mazin - 08.03.2013

Edition - Economie - Lagardère Publishing - livre numérique - chiffre d'affaires


Les résultats annuels présentés par le groupe Lagardère montrent une certaine stabilité du chiffre d'affaires sur l'année 2012, avec 7,37 milliards €. Le groupe y voir une confirmation de « sa capacité de résilience », doublée d'une bonne tenue de l'activité. Concernant Lagardère Publishing, on évoque « un maintien d'une profitabilité à un haut niveau (10,7 %) ».

 

 

 

 

La filiale édition de Largardère accuse tout de même un léger coup : « Le chiffre d'affaires s'élève à 2 077 M€ en 2012, en croissance de + 1,9 % en données brutes, en légère baisse (- 1,2 %) à données comparables, l'écart s'expliquant essentiellement par un effet de change positif (73 M€, notamment sur le dollar US et la livre sterling). » Cependant, la croissance du livre numérique, qui atteint 8 % du chiffre d'affaires de ce segment, est un réel motif de réjouissance.

 

Par ailleurs, la société présente un second semestre où la profitabilité est en hausse significative. On affiche une « marge opérationnelle à un haut niveau sur l'ensemble de l'exercice 2012, à 10,7 %. Le Résop de la branche atteint 223 M€, en progression par rapport à 2011 (+ 2 M€) ». 

 

En France, le Résop est en légère hausse : la très bonne performance des activités de Littérature Générale (publication en particulier des romans de J.K. Rowling et d'E L James), dans l'Illustré et chez Larousse a été partiellement compensée par la fin du renouvellement des programmes scolaires dans l'Éducation.

Au Royaume-Uni, le Résop est en hausse sensible grâce aux succès commerciaux enregistrés en fin d'année, à la forte hausse de la part du Numérique, et à un bon contrôle des coûts.

Les activités de Fascicules affichent une très forte progression du Résop, notamment au Japon.

Les tendances sont plus contrastées aux États-Unis, en raison de ventes moins dynamiques qu'en 2011.

L'Espagne enfin est en fort repli, en ligne avec la crise économique qui impacte tant les activités de Trade que l'Éducation.