Lagardère Publishing : la littérature sauve les résultats trimestriels

Clément Solym - 12.11.2013

Edition - Economie - Groupe Lagardère - Hachette Livre - livre numérique


Le groupe Lagardère vient de communiquer ses résultats financiers pour le troisième trimestre 2013 montrant une accélération dans la mise en oeuvre des priorités stratégiques. Avec 5,282 milliards € de chiffres d'affaires, le groupe réalise cependant - 1,1 % à données comparables. 

 

 

 

 

Sur l'ensemble de l'activité Publishing, autrement dit, Hachette Livre, affiche 580 millions € de chiffre d'affaires sur le troisième trimestre, soit un recul de 7,4 % et 4,1 % à données comparables. Pour la période, le chiffre d'affaires cumulé représente 1,497 milliard € soit un recul de 2,2 %, et 0,2 % à données comparables.

 

Dans ses différentes activités, Lagardère pointe que la littérature générale aux États-Unis et les fascicules, ont connu de belles performances, avec +11 % et 11,7 %, de même dans le domaine de l'illustré, avec + 11,9 %. Le domaine de l'éducation est en recul, du fait du non-renouvellement des programmes scolaires. « Comme attendu, l'activité a baissé avec notamment le recul dans l'Éducation en France (- 16 %) et en Espagne, ainsi qu'en Littérature générale en France (- 10,3 %) en raison d'un effet de comparaison défavorable avec le troisième trimestre 2012 », précise le communiqué du groupe.

 

On note cependant une bonne performance sur la littérature générale avec + 23 % en France et + 9 % aux États-Unis, compensant les baisses attendues. Sur ce dernier trimestre, une diminution de 7,3 % est constatée en brut et 4,1 % comparable, du fait d'un effet de change négatif de 20 millions €. 

 

En France : les très bonnes performances en Illustré (+ 11,9 %) ne suffisent pas à compenser un marché moins porteur dans l'Éducation (- 16,0 %), avec l'absence de renouvellement des programmes scolaires cette année. En Littérature générale (- 10,3 %), l'activité est pénalisée par un effet de comparaison défavorable avec le succès du roman de J.K. Rowling Une place à prendre au troisième trimestre 2012, partiellement compensé par la contribution significative des tomes 2 et 3 de la trilogie Cinquante nuances et la mise en place d'Inferno de Dan Brown.

 

Dans les pays anglo-saxons : les États-Unis poursuivent leur forte progression en Littérature générale (+ 11,0 %), avec notamment le succès de The Longest Ride, de Nicholas Sparks. Le Royaume-Uni (- 3,9 %) subit le fort repli de l'international (Nouvelle-Zélande et Australie), ainsi que l'effet de comparaison défavorable lié à la parution du roman de J. K. Rowling en 2012.

 

En Espagne : activité en contraction (- 21,2 %) avec l'absence de réforme des programmes scolaires dans l'Éducation et les effets persistants de la crise économique.

À noter la très bonne performance des Fascicules (+ 11,7 %) qui progressent notamment en France et en Russie, et bénéficient du succès des lancements.

 

Dans le domaine du livre numérique, la forte progression est toujours présente, pour ce 3e trimestre, avec 27 % du marché trade, pour les États-Unis. On notait une part de marché de 20 % pour la même période l'an passé. On passe à 30 % pour le secteur Adult trade au Royaume-Uni (20 % durant le T3 de 2012). Le livre numérique représente donc 9,4 % de l'ensemble des ventes de la branch Publishing contre 6,4 % l'an passé.