medias

Lagardère se félicite de la “forte résilience” de son activité éditoriale

Antoine Oury - 31.07.2020

Edition - Economie - edition lagardere - hachette livre lagardere - resultats lagardere semestre 2020


Le groupe Lagardère annonce les résultats de son premier semestre 2020, première période véritablement concernée par la pandémie de Covid-19. Lagardère Publishing, branche consacrée à l'édition, sauve la mise du groupe pour le début d'année 2020, réalisant même un chiffre d'affaires supérieur à celui de l'année précédente, au mois de juin.

Hachette Livre - Frankfurt Buchmesse


En données comparables, le chiffre d'affaires du groupe subit un sérieux revers, avec 38 % de baisse, pour s'établir à 2,08 milliards € au premier semestre 2020. Celui de Lagardère Publishing atteint 971 millions € : le groupe se félicite d'un recul de 8,3 % seulement par rapport aux résultats de l'année précédente, qui s'explique par les « mesures de confinement ».

Néanmoins, plusieurs ventes particulièrement élevées de certains titres ont permis de redonner des couleurs aux résultats, et de faire du mois de juin 2020 une meilleure performance que celui de l'année précédente (+ 21 %). Lagardère cite pêle-mêle « la nouveauté de Guillaume Musso chez Calmann-Lévy », mais aussi « Virginie Grimaldi, Aurélie Valognes et Philippe de Villiers chez Fayard, Olivia Ruiz et John Grisham chez Lattès, Woody Allen chez Stock, Bernard-Henri Lévy et Amanda Sthers chez Grasset, etc.) ».

Finalement, le chiffre d'affaires le plus en baisse, selon les territoires, est celui de l'édition française (- 14,7 % entre janvier et juin 2020), ce qui s'explique par des ventes mieux réparties entre imprimé et numérique dans les autres pays d'activité. Au Royaume-Uni, la baisse se limite ainsi à - 2,9 %, à - 5,2 % en Espagne et Amérique latine et - 1 % seulement aux États-Unis.

« Au 1er semestre 2020, le poids du livre numérique dans le chiffre d’affaires total de Lagardère Publishing s’établit à 10,6 % contre 8,2 % au 1er semestre 2019, et celui du livre audio numérique à 5,3 % contre 3,4 % au 1er semestre 2019 », note par ailleurs le communiqué de la firme. Outre ces supports, Lagardère Publishing se félicite d'une croissance pour les jeux de plateau et les jeux mobiles, de 7 % et 21,4 %, respectivement.
 
Côté bénéfices, Lagardère Publishing met en avant 27 millions €, soit 9 millions € de moins par rapport à ceux du premier semestre 2019.

L'activité éditoriale de Lagardère a finalement sauvé la mise du groupe : l'autre secteur d'activité, la vente au sein des infrastructures de transport aérien, aura évidemment été touché. Lagardère Travel Retail annonce ainsi un chiffre d'affaires en baisse de 55 %, et une perte de 209 millions € sur la période.

Photographie : illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0


Commentaires
une bonne nouvelle qui permettra, personne ne peut en douter, au groupe Hachette de revoir ses conditions de remise aux librairies indépendantes qui sot les plus mauvaises de tous les grands groupes de distribution (que ne compensent pas des qualités logistiques indéniables)!
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.