Lapsus Politicus, ou quand la langue fourche et plus encore

Clément Solym - 19.10.2011

Edition - Les maisons - Lapsus - politiques - Dati


Les lapsus en politique, c'est le meilleur. Quel que soit le bord politique, sentir quelques secondes après la prise de parole combien la langue de l'intervenant a pu se prendre les papilles dans le palais, c'est tout simplement divin...


À partir de demain sera disponible dans toutes les librairies consciencieuses, un petit ouvrage intitulé Lapsus politicus reprenant 192 pages de lapsus divers et variés.

 

Et si en l'état, Rachida Dati avait « dérapé sexe », pourrait-on dire, on retrouvera avec bonheur toute une foule de petite phrase bien alléchante, qui font de nos politiques ce qu'ils n'ont jamais cessé d'être : des femmes et des hommes, qui bourdent aussi.

 

Un florilège de citations, et « un palmarès où les plus performants ne sont pas ceux que l'on imagine », tous relevés par Patrick Levy-Waitz, qui s'est fait un malin plaisir de repérer les plus connus, mais d'en dénicher aussi de bien jolis, parfois inattendus.

 

 

C'est que ce qui a formellement changé, c'est l'audience et l'attention que nous accordons aux lapsus des politiques. « La médiatisation des lapsus va indéniablement en s'accroissant puisqu'un bon tiers des lapsus recensés dans ce florilège a été commis puis diffusé sur la Toile durant l'année passée. L'engouement des internautes changera-t-il quelque chose à la façon dont l'Homo politicus devra gérer ses dérapages verbaux ? C'est plus que probable. »

 

« Nous sommes plus que jamais à l'affût du moindre décalage entre le comportement des personnalités politiques et leurs discours. Ainsi, le lapsus guetté par le citoyen, comme symptôme et révélateur, donne-t-il une bonne leçon d'authenticité à nos gouvernants », précise son éditeur.

 

 

 

Et ce livre est d'ailleurs la preuve de notre intérêt...

 

On pourra également retrouver sur le fil Twitter de l'auteur plusieurs extraits qui seront diffusés progressivement.

 

Vivement demain...