medias

Laurence Cassegrain, dans le train de la bande dessinée jusqu'en 2020

Antoine Oury - 27.12.2019

Edition - Société - Laurence Cassegrain - annee bd - bande dessinee


L'année 2020 approche, et avec elle l'événement que le ministère de la Culture compte mettre en place autour de la bande dessinée. Les grands succès du secteur ne laissent pas ignorer la précarité de nombreux créateurs, et Laurence Cassegrain, administratrice générale du ministère de la Culture, avait été chargée de l'élaboration d'un plan d'action pour améliorer leur condition. On apprend que sa mission s'étendra jusqu'à la fin de l'année 2020.

Akileos, éditeur de bandes dessinées
(photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)


Un arrêté du 24 décembre 2019 publié au Journal officiel étend ainsi la mission de Laurence Cassegrain, logiquement, jusqu'à la fin de l'année 2020, le 13 décembre exactement. Une mission « de diagnostic et d'élaboration de propositions de structuration de certains dispositifs relatifs à la lecture publique et à l'économie du livre » sans oublier « la mise en œuvre du plan d'action en faveur de la bande dessinée et de ses auteurs ».

La tâche est ardue : la situation des auteurs de bande dessinée, préoccupante depuis des années, devient alarmante depuis quelques mois. Malgré l'effervescence de ce secteur de l'édition autour de quelques titres, une grande majorité d'auteurs se débat avec des délais serrés, des métiers de plus en plus complexes, une charge de travail plus importante et surtout une répartition des ventes toujours plus inégale.

On parle en effet de « best-sellerisation » du secteur, pour expliquer qu'un plus petit nombre de titres sort du lot, au niveau des ventes, au détriment de nombreux autres, qui restent dans l'ombre. Ajoutez à cela une production toujours en hausse, et vous obtiendrez des auteurs en souffrance.

Le rapport de Bruno Racine, remis au ministre de la Culture, devait nourrir la réflexion entamée à l'occasion de l'année 2020, consacrée à la bande dessinée. Il faudra également proposer des mesures à la hauteur des enjeux...
 
Et pouvoir réunir tous les acteurs de l'édition autour d'une cause commune : la seule question de la rémunération des auteurs lors des séances de dédicaces, envisagée sérieusement par ces derniers depuis le festival d'Angoulême 2018, reste particulièrement clivante dans l'édition...


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.