Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Laurence Kirshbaum, directeur d'Amazon Publishing, accusé de viols

Antoine Oury - 29.08.2013

Edition - Justice - Laurence Kirshbaum - Amazon Publishing - agression sexuelle


Les faits remonteraient à 2010 : Laurence Kirshbaum, directeur d'Amazon Publishing, ancien de chez Warner Time Books et du PEN American Center, est aujourd'hui attaqué pour agressions sexuelles par une ancienne compagne. Alors à la tête du conseil d'administration du PEN, il aurait agressé à deux reprises Teresa Ellen McCoy en lui faisant miroiter ses services.

 


Justice Triumphing over Avarice and Envy

j. kunst, CC BY-ND 2.0

 

 

Teresa Ellen McCoy a expliqué à la Cour qu'elle avait revu Laurence Kirshbaum en 2010, 5 années après la fin de la relation adultérine que l'ancien responsable de Time Warner Books avait entretenue avec elle. L'homme, agent littéraire à cette époque, venait d'entrer au conseil d'administration du PEN American Center, et assurait McCoy d'un travail bien payé qu'il lui réservait.

 

« Dans tous les échanges avec Kirshbaum, la plaignante s'est concentrée sur le poste, mais il continuait à lui faire des avances et proposa finalement de recommencer à avoir des relations sexuelles avec elle » peut-on lire dans la plainte de 17 pages déposée à la Cour Suprême de l'État de New York. La femme refuse, mais lors d'un rendez-vous deux semaines plus tard autour d'un café, l'homme l'agresse sexuellement en public, de manière plutôt violente d'après les descriptions.

 

Deux mois plus tard, Kirshbaum obtient un nouveau rendez-vous avec la femme, en « exploitant ses faiblesses, qu'il connaît parfaitement ». Ils se retrouvent à nouveau dans un café, et Kirshbaum passe une nouvelle fois à l'acte, redoublant de violence envers son ex-partenaire. Cette dernière réclame aujourd'hui des dommages et intérêts, d'autant plus que l'homme avait signé en 2005 une injonction lui interdisant tout contact avec sa victime.

 

L'avocate de Kirshbaum a reconnu l'existence de ce document, ainsi que les relations adultérines de son client avec McCoy, mais a formellement démenti des accusations qu'elle qualifie d'« infondées ». Laurence Kirshbaum a été embauché par Amazon en 2011 pour diriger sa filiale éditoriale.