Laurent Obertone face à Anders Breivik : plongée en Norvège

Cécile Mazin - 03.05.2013

Edition - Les maisons - Laurent Obertone - Anders Breivik - roman


Laurent Obertone publiera son prochain ouvrage aux éditions Ring le 22 août, Utøya. Et cette fois, il remet le couvert avec une nouvelle approche de l'affaire qui avait secoué la Norvège, le massacre perpétré par Anders Breivik. Peu de temps après le grand succès de La France Orange mécanique, l'auteur rebondit avec une autre enquête, amplement documentée. 

 

 

Laurent Obertone

 

 

Cette fois, c'est un roman « basé sur le massacre de masse de Norvège survenu en juillet 2011, les écrits intimes de Breivik, les rapports d'enquête de police, le dossier judiciaire, les témoignages croisés de proches du tueur, de sa famille, de ses victimes. Laurent Obertone, qui s'est rendu en Norvège à plusieurs reprises pour son enquête, y racontera le drame de l'île d'Utøya, la vie et la folie d'Anders Breivik, par le prisme de l'intime », explique Raphaël Sorin à Atlantico.

 

Et si Breivik revient sur le devant de la scène, après l'Eloge littéraire que l'auteur Richard Millet avait fait paraître au début de la rentrée littéraire, c'est une autre approche que choisit cette fois Laurent Obertone. 

 

Plus qu'une simple plongée dans la tête d'un tueur, Obertone balaye l'extrême droite identitaire, pour dévoiler une logique globale de ce qui a pu animer Breivik. « Pas d'éloge qui tienne ici, mais une entreprise implacable de vérité, une révélation des motivations d'un homme qui nous en apprendra plus et mieux qu'un dossier de presse, fut-il complet », assure Sorin. 

 

Quand l'affaire Millet avait eclaté, l'auteur avait expliqué à ActuaLitté que la formulation Éloge « était évidemment ironique. Breivik, c'est un cas qui devrait nous questionner tous, en cette ère post-ittéraire, alors qu'il est l'illustration autant que le symbole de la ruine de l'Europe.  D'ailleurs, au cours du procès, Breivik s'est lui-même présenté comme un écrivain, c'est aussi qui m'a interpellé ». On verra ce qu'il en est pour Obertone.

 

En attendant, voici la quatrième de couverture : 

 

Norvège, île d'Utøya, 22 juillet 2011.

-15h16. Vêtu d'une tenue paramilitaire arborant les insignes de la police, l'homme stationne sa camionnette contre un bâtiment gouvernemental du centre-ville d'Oslo, puis s'en éloigne d'un pas rapide, arme au poing.
-15h24. L'explosion de la camionnette tue 7 personnes.
-16h57. L'homme se présente sur l'embarcadère, face à l'île d'Utøya. Déclinant une fausse identité, le faux policier demande aux gardiens de bien vouloir le débarquer sur l'île, afin d'en assurer la sécurité suite à l'explosion d'Oslo.
-17h18. Équipé d'un Glock 34, d'un fusil automatique Mini-Ruger 14 et de plus de 1 000 munitions, l'homme pose le pied sur l'île d'Utøya, où se tient le camp d'été des jeunes du parti travailliste. 564 personnes y sont réunies.

-17h22. L'homme tire sa première balle.
-18h34. L'homme est interpellé par le groupe d'intervention Delta, sans opposer de résistance. 

Sur l'île, les autorités retrouvent 69 cadavres.
Ce 22 juillet 2011, 50 ans après Lee Harvey Oswald et 16 ans après Timothy McVeigh, l'homme devient une célébrité mondiale du crime en quelques minutes. Il s'appelle Anders Behring Breivik et la bête vient de naître, à 32 ans. Utøya, à paraître le 22 août prochain, est un roman basé sur le massacre de masse de Norvège, les écrits intimes de Breivik, les rapports d'enquête de police, le dossier judiciaire, les témoignages croisés de survivants, de proches du tueur, de sa famille. Laurent Obertone, qui s'est rendu en Norvège à plusieurs reprises pour son enquête, y racontera le drame de l'île d'Utøya, la vie et la folie d'Anders Breivik, par le prisme de l'intime. Soit l'occasion de plonger dans la tête du tueur norvégien, un point de vue extrêmement documenté sur les faits et le parcours d'un homme qui a abouti à l'une des plus atroces tueries qu'ait connues l'Occident moderne.

 

 

Et la bande-annonce qui y fait suite