Le 12 août j'achète un livre québécois : c'est un peu Noël en avance, en librairie

Orianne Vialo - 11.08.2016

Edition - International - 12 août Québec - lecture Québec 12 août - auteurs québécois 12 août


Traditionnellement, le 12 août marquait la date de naissance d’Enid Blyton, romancière britannique spécialisée dans la littérature pour enfants, qui a entre autres créé Le Club des Cinq, Oui-Oui et Le Clan des Sept. Mais depuis 2014, la date est associée au mouvement « Le 12 août, j’achète un livre québécois », initiative menée par les auteurs québécois Amélie Dubé de Rimouski et Patrice Cazeault de Granby. 

 

Affiche pour l'édition 2016 du 12 août, j'achète un livre québécois

 

 

Depuis le lancement du mouvement sur Facebook voilà déjà deux ans, les ventes de livres québécois ont repris du poil de la bête. L’offre en livres est riche et variée au Québec, puisque les lecteurs ont accès à tous les genres. Selon les deux auteurs à l’origine du projet, il fallait apporter un éclairage particulier sur les auteurs québécois, car ils n’avaient pas la visibilité qu’ils méritent.

 

« Il fallait entreprendre quelque chose », disait Patrice Cazeault à ActuaLitté, à l’occasion de la première édition de l’événement, en 2014. Et le concept plaît : à l’époque ils étaient 10.000, un engagement qui n’avait pas manqué d’étonner les organisateurs. « Le mouvement a dépassé le simple cadre des auteurs que nous avions sollicités pour l’occasion. Bien entendu, ils sont les premiers concernés, et nous ont rejoints. Sauf que cela a largement dépassé ce premier cadre » expliquaient-ils. 

 

Cette année, les deux auteurs annoncent l’événement comme suit sur Facebook : 

 

« Vous souvenez-vous? Depuis trois ans, nous nous lançons le défi de transformer le marché du livre au Québec pour une journée? Ai-je besoin de vous rappeler le succès fracassant de l'événement? 

Ça vous dit de recommencer cette année?

Encore une fois, nous vous invitons bien humblement à vous joindre à nous le 12 août 2016 pour vous procurer un livre québécois, pour faire vivre et rayonner notre culture, pour soutenir un auteur d'ici...

Comme l'an dernier, faisons-en un événement festif. Le 12 août, partagez avec nous vos selfies (avec votre nouveau livre ou votre bon de commande en ligne!), une image de vos enfants le nez collé à leur nouveau bouquin préféré, un montage en noir et blanc (ou avec le filtre de votre choix sur instragram) de votre dernière trouvaille.

En attendant, venez discuter avec nous de vos découvertes littéraires, de votre passion ancrée au plus profond de votre âme ou de cette curiosité pour la lecture que vous venez tout juste de vous découvrir en survolant cette page!

Bref, amusons-nous. »

 

 

Des résultats visibles d’une année à l’autre

 

Les ventes de livres québécois ont connu une hausse de 47 % les quatre semaines précédent les événements de 2013 et 2014. Les ventes globales, elles, ont été poussées de 27 % tous secteurs confondus, d’après des chiffres fournis par la Banque de titre et de langue française (BTLF). Cela représente une croissance de 103 % des ventes de littérature québécoise et de 42 % des ventes de BD du Québec. La journée du 12 août avait occasionné une hausse des ventes de 27 % en 2014 contre 62 % en 2015. En voici le détail  :

 

Dans une interview accordée à L’Avantage, Amélie Dubé explique : « Une librairie m’a dit que cette journée était comparable à un 23 décembre, mais sans le stress ou l’anxiété que peuvent induire les achats de Noël ! […] Nous sommes très fiers du travail accompli et de voir que le 12 août devient un événement à ne pas manquer ! » 

 

Cette année cependant, le taux de participation est nettement moins élevé. Sur la page Facebook dédiée à l’événement, 2700 personnes ont indiqué qu’elles participent à l’édition 2016, et 1600 autres ont déclarées être intéressées par l’initiative, contre 12.000 participants l’an dernier, et 10.000 en 2014. À voir si les participations seront plus nombreuses que celles enregistrées sur la page Facebook de l'événement cette année. 

 

Une initiative encouragée et reprise par les acteurs locaux

 

Si le public s’est laissé séduire par le concept, éditeurs, musées, librairies et bibliothèques ont aussi joué le jeu les 12 août 2014 et 2015. Cette année, ils sont nombreux à répondre une fois de plus à l’appel, afin de célébrer les auteurs québécois. 

 

Les Éditions AdA, basée au Canada, encouragent le public à rencontrer des auteurs québécois le 12 août : 

 

 

 

Le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges promeut ses albums jeunesse, écrits et illustrés par des auteurs québécois :

 

 

 

La bibliothèque de la ville de Nicolet (Québec), encourage aussi la démarche : 

 

 

 

Le Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean (sud du Québec), qui se déroulera du 29 septembre au 2 octobre prochain invitent les lecteurs à participer à l'événement : 

 

 

 

Même le Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec relaye l'information :