Le 3e trimestre d'Amazon, comme toujours déficitaire

Clément Solym - 26.10.2012

Edition - Economie - Amazon - bilan financier - 3e trimestre 2012


Amazon a augmenté ses chiffres de vente de 27 % par rapport à l'année dernière, mais fait toujours état d'un bilan financier négatif pour le troisième trimestre de l'année 2012. 274 millions manquent ainsi au leader du e-commerce pour présenter un résultat net équilibré : la faute aux nombreux investissements de par le monde, bien évidemment sciemment prévus par la société.

 

2008 12 26 - Altoona - Onmyodo 3

thisisbossi, CC BY-SA 2.0

 

 

 Les recettes d'Amazon pour ce troisième trimestre se chiffrent dans la stratosphère : 13,81 milliards $ ont transité sur le site de e-commerce, contre 10,88 l'année précédente. Même si la hausse est significative (de l'ordre de 30 %), le site ne bat pas son propre record, fixé à 44 % de croissance. Tom Szkutak, chef du service financier, a fait état de 188 millions de comptes utilisateur, contre 2 millions de comptes vendeurs.

 

Malgré ce réservoir d'acheteurs potentiels, Amazon essuie 274 millions $ de pertes nettes, dont 169 millions liés « à la dépréciation de certains actifs », comme LivingSocial. Par ailleurs, on sait qu'Amazon vend ses appareils à perte, et investit dans le monde entier en implantant ses gigantesques entrepôts, afin de réduire les coûts d'expédition. L'année précédente, pour la même période, c'est un bénéfice de 63 millions $ qu'enregistrait Amazon.

 

Dans son message aux investisseurs, Jeff Bezos a lourdement insisté sur le succès de la gamme Kindle - sans toutefois dévoiler le moindre chiffre de vente, banni à jamais de la communication du site de e-commerce : « Le Kindle Fire HD à 199 $ est le produit #1 sur Amazon, dans le monde entier. Incroyable, mais vrai, cela se vérifie également en termes de ventes unitaires. » Les 2e et 3e places sont occupées le Paperwhite et le Kindle classique... tandis que EL James obtient les honneurs de Bezos, pour sa 4e place !

 

Interrogé sur la stratégie « physique » d'Amazon, avec l'apparition de revendeurs partenaires (du type Waterstones, voir notre actualitté), Szkutak a répondu qu'« il ne s'agissait pas vraiment du coeur de leur stratégie commerciale ». Concernant l'expédition le jour même, il a affirmé que l'implantation des centres de traitement « au plus proche des consommateurs » permettait de concrétiser l'objectif.

 

Des améliorations à perte... de vue.

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.