Le biographe de Steve Jobs s'engage dans le crowdsourcing

Nicolas Gary - 30.12.2013

Edition - International - crowdsourcing - écriture collaborative - histoire des technologies


Walter Isaacson s'est fait connaître pour la biographie de Steve Jobs publiée en 2011, mais pour son prochain ouvrage, il ne travaillera pas seul. C'est avec les internautes qu'il a décidé de se lancer dans l'aventure du crowdsourcing, une solution d'écriture participative. Un projet qu'il décrit comme novateur, à l'époque du numérique, et qu'il a lancé voilà deux semaines au travers des plateformes Scribd et LiveJournal. 

 


 

 

« Voici une ébauche d'article qui se déroule dans les années 70, dans la Silicon Valley. J'apprécierais les notes, commentaires et corrections », écrit Isaacson en guise d'explications. Son intention, précise-t-il, est double : d'abord, recueillir des éléments venant du public, qui lui permettraient d'établir des corrections, et donc d'améliorer son texte.

 

« Mais l'une des choses que j'ai apprises, c'est que la création originale d'Internet était de permettre la collaboration sur des projets, et nous en sommes loin, en particulier avec le World Wide Web, qui est devenu un moyen pour les gens de publier des histoires, plutôt que de collaborer entre eux. » Ce prochain ouvrage souhaite donc revenir aux sources de l'internet participatif et collaboratif, en soumettant son livre aux aléas des internautes. 

 

L'ouvrage débute avec l'histoire d'un mathématicien du XIXe siècle, Ada Lovelace, considéré par beaucoup comme le premier programmeur au monde. La narration ira jusqu'aux temps modernes et contemporains, et pour l'heure, la moitié du texte est déjà prête. Le livre sera publié chez Simon & Schuster, tout comme la biographie de Jobs. 

 

Avec cette approche, Isaacson compte parvenir à une plus grande exactitude dans les détails qu'il fournit, et surtout, profiter d'un effet Wikipedia, où les internautes viendront apporter leur contribution aux sujets évoqués. Une recherche de la sagesse populaire, prenant part à l'élaboration d'un livre portant sur les grands inventeurs qui ont été impliqués dans l'histoire des nouvelles technologies. 

 

« Cela a été étonnamment utile. J'ai fait des dizaines de modifications depuis, et je viens d'apporter quelques ajouts plus consistants pour la version finale », précise-t-il. Seuls deux chapitres sont proposés pour le moment, mais les intervenants ne se sont pas fait prier, et l'on retrouve notamment un professeur de théorie politique de Stanford. Ce dernier a tout simplement expliqué les implications et financements gouvernementaux dans les prémices d'internet. Rien que cela...

 

« Par le passé, j'envoyais mes brouillons à des gens que je connaissais. En ayant recours à internet, je peux maintenant solliciter des commentaires et des corrections de personnes que je ne connais pas », s'émerveille Isaacson. Tout en profitant du savoir-faire de spécialistes.

 

On peut retrouver une partie de ce texte sur Medium, plateforme de coécriture.