Le blogueur Raïf Badawi renvoyé au Tribunal pénal

Julien Helmlinger - 07.02.2015

Edition - Justice - Blogueur - Raïf Badawi - Liberté d'expression - Censure


Raif Badawi, le blogueur saoudien condamné à 10 ans de prison et un millier de coups de fouet, a échappé pour la quatrième fois à une séance de 50 flagellations ce vendredi. La Cour suprême locale vient de renvoyer son dossier devant le Tribunal pénal pour un nouveau procès. POur l'heure on ne sait si sa peine va être commuée, annulée ou confirmée.

 

 

En mai 2014, le blogueur était déjà passé par ce tribunal, voyant sa peine initiale augmentée de 6 à 10 ans de prison et de 600 à 1000 coups de fouet. Si ses proches espèrent qu'il bénéficiera de la grâce royale dont vont profiter 2500 détenus, seuls les condamnés à une amende inférieure à 60.000 euros sont en principe concernés. Raif Badawi doit quant à lui payer 200.000 euros.

 

Des organismes au rang desquels Amnesty international et Reporters sans frontières continuent d'appeler à sa libération.