Le Brésil, un pays prometteur pour l'alliance Penguin-Random House

Clément Solym - 09.11.2012

Edition - International - Penguin - Brésil - Companhia das Letras


Bien en amont de son rapprochement avec Random House, Penguin a investi le Brésil en s'associant avec Companhia das Letras, une maison d'édition locale, basée à São Paulo. 2 ans après le début de l'expérience, le PDG de Penguin John Makinson évalue le marché comme l'un des plus prometteurs, en relativisant toutefois l'installation de l'éditeur sur le reste du continent.

 

 

Magellan PenguinMagellan Penguin, passengercis, CC BY-NC-SA 2.0

 

 

« Nous n'avons pas de stratégie en Amérique latine, et nous n'en aurons pas pour le moment. Pas plus qu'il ne s'agit de vendre des livres au Portugal. Nous considérons le Brésil comme un marché à part entière », explique ainsi le PDG de Penguin, rattaché au groupe Pearson. En décembre de l'année dernière, Penguin s'octroyait 45 % de Companhia das Letras, et donnait naissance à Editora Paralela pour promouvoir ses auteurs phares (par exemple, Patricia Cornwell), en langue hispanique.

 

Le groupe Pearson n'a également pas hésité à investir 497 millions $ pour acquérir Sistema Educacional Brasileiro, un système d'apprentissage scolaire qu'il a depuis considérablement étendu. Une véritable politique locale, donc, mais qui s'articule désormais particulièrement bien avec la propre stratégie de Random House, du groupe allemand Bertelsmann, nouveau pendant de Pearson. (voir notre actualitté)

 

En effet, comme le rappelle un rapport d'expertise du cabinet Exane BNP Paribas, « Malgré sa position de leader au Mexique ou au Chili, Random House est complètement absent du Brésil, pourtant le plus important marché d'Amérique latine en termes d'opportunités. » (voir notre actualitté) L'association serait donc profitable pour les deux groupes, avec en perspective, un développement commercial à la hauteur des attentes : « Je me sens culturellement en phase ici, ce qui n'est pas toujours le cas des pays où je pars travailler » assure le PDG de Penguin.

 

À l'aise, mais néanmoins pressé par la concurrence : le Book Industry Study Group, et Bowker, publiait il y a peu une étude qui soulignait les potentialités du Brésil en matière de livres numériques, moins chers et plus facilement transportables. Certains ne s'y sont pas trompés, comme Amazon, ou Kobo...

 




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.